A Thiès pour soutenir Béthio Thioune en garde à vue, les émissaires de Wade éconduits



A Thiès pour soutenir Béthio Thioune en garde à vue, les émissaires de Wade éconduits
Le secrétaire général national du Parti démocratique Sénégalais (PDS) reste toujours reconnaissant à Béthio Thioune après un soutien lors de la présidentielle de février dernier. Pour lui témoigner son soutien à la suite de son incarcération consécutive à la tuerie de ses disciples à Médinatoul (Mbour 70km) et pour «complicité de meurtre et acte de barbarie», l’ancien président de la République a envoyé une forte délégation à Thiès. Me Amadou Sall, Omar Sarr et Modou Diagne Fada ont voulu rendre visite hier au guide des Thiantacounes en garde à vue à la gendarmerie de Thiès. Mais, ils ont été éconduits. «Une personne en garde à vue ne peut recevoir de visite», leur ont rétorqué les gendarmes.

Me EL Hadji Amadou Sall s’est inscrit dans la même logique que l’avocat de Béthio Thioune, Me Ousmane Sèye qui a déclaré qu’il ne faudrait pas que «Cheikh Béthio Thioune soit l’agneau du sacrifice de la lutte contre l’impunité». L’ancien porte-parole du directoire de campagne d’Abdoulaye Wade d’expliquer tout d’abord l’objet de leur visite : «il nous avait accordé un soutien sans faille et sans condition lors de la dernière présidentielle». Me El Hadji Amadou Sall a estimé que cela ne devrait pas être le motif d’une enquête unidirectionnelle ou dirigée. «Nous nous interrogeons parce que nous ne voulons pas que le cheikh puisse subir la loi du seul soutien qu’il nous a accordé. Nous voulons d’une enquête soucieuse des droits de l’homme, qui entre dans le cadre légal et le principe contradictoire», a-t-il indiqué.

Jean Louis DJIBA

Mercredi 25 Avril 2012 - 08:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter