A la CdP 21, les ministres francophones se mobilisent dans la dernière ligne droite des négociations



A la CdP 21, les ministres francophones se mobilisent dans la dernière ligne droite des négociations
Plus d’une quinzaine de ministres francophones en charge du climat se sont réunis ce mardi 8 décembre dans le cadre de la 21ème Conférence des Parties (CdP21) en présence de la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, et au titre de la présidence par la France de la CdP 21, de la Secrétaire d’Etat au développement et à la Francophonie, Madame Annick Girardin. Alors que les négociations sur le climat rentrent dans la dernière ligne droite, cette réunion a été l’occasion pour les pays francophones de partager leur vision de l’accord final, et de faire entendre leurs besoins spécifiques. Parmi les 80 Etats et gouvernements membres, les Etats insulaires et les pays en développement sont particulièrement attentifs aux dispositions de l’accord qui devra être finalisé dans les prochains jours.
 
« Aujourd’hui un accord semble à portée de main » a souligné Mme Michaëlle Jean. « Mais sera-t-il assez ambitieux pour écarter le risque de disparition de communautés entières, qu’il s’agisse des petits Etats insulaire, des territoires rongés par la désertification ou l’érosion côtière ? Les pays francophones sont déterminés à montrer la voie dans l’action pour atteindre les objectifs fixés », a ajouté la Secrétaire générale. Cette réunion a été l’occasion de souligner combien la question de l’adaptation est une des clés des négociations pour les pays les plus vulnérables. Elle a renforcé la mobilisation des Etats francophones pour parvenir à un accord ambitieux, inclusif, solidaire et juridiquement contraignant.
 
Cette rencontre de haut niveau a également permis, souligne le communiqué parvenu à Pressafrik.com, de saluer le travail d’accompagnement des négociateurs francophones réalisé avant et pendant la CdP 21 par les équipes de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD). Le soutien en matière d’interprétation et de traduction, mis en place en partenariat entre l’OIF et le ministère français des affaires étrangères et du développement international, afin de permettre une participation égalitaire aux négociations, a quant à lui été unanimement apprécié par les délégations francophones.


Mardi 8 Décembre 2015 - 10:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter