A la tête du Conseil de sécurité de l’ONU : le Sénégal plaide pour une approche moderne des…

La 7802 ième session du Conseil de sécurité des Nations Unies a été présidée hier par le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Mankeur Ndiaye. Le Sénégal qui préside ledit conseil, se donne pour objectif de rendre l’Organisation des Nations Unies plus efficace.



A la tête du Conseil de sécurité de l’ONU : le Sénégal plaide pour une approche moderne des…
Le constat fait aujourd’hui par le ministre des Affaires étrangères du Sénégal est «la prolifération de conflits internes violents à la faveur de l'émergence d'acteurs non-étatiques, notamment les groupes terroristes». Ce qui s’est traduit au «Mali, Afghanistan, RDC, Moyen Orient, etc. Le personnel de l'ONU, les femmes et les enfants sont pris pour cibles. Le rapport S/2016/819 du Secrétaire général de l'Organisation des nations unies (ONU) est inquiétant : «au total, 34 casques bleus ont été tués et 190 blessés entre janvier 2015 et novembre 2016 au Mali, alors que durant la seule journée du 13 août 2016, 50 civils ont été tués en République démocratique du Congo», relève-t-il.

 Selon lui, cette situation catastrophique a un impact direct sur  «l'efficacité même des opérations de paix en plus d'entamer leur crédibilité».  

Prônant pour une nouvelle approche des Nations Unies, le diplomate sénégalais est décidé à mettre à profit l’expérience du Sénégal qui, rappelle-t-il, est présente dans presque toutes les opérations de maintien de la paix des Nations Unies, surtout en Afrique, et il fait partie des plus grands pourvoyeurs d’hommes parmi les pays membres de cette organisme.

 Mankeur Ndiaye de conclure en soutenant que : «l'efficacité des opérations de paix exige une volonté politique indéfectible et constante».

Ousmane Demba Kane

Mardi 8 Novembre 2016 - 07:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter