ABROGATION DE LA LOI EZZAN : Les jeunes députés de l’Apr vont-il passer à l’acte aujourd’hui?




  En riposte aux attaques contre le président de la République, Macky Sall et la justice sénégalaise, les jeunes de l’Alliance pour la République (Apr) avait récemment déterré l’affaire Me Babacar Sèye, le vice-président du Conseil constitutionnel tué en 1993 en annonçant un projet de Loi pour l’abrogation de la Loi Ezzan. Mame Mbaye Niang avait dit que le texte sera déposé ce vendredi à l’Assemblée nationale. Les jeunes de l’Apr vont-ils concrétiser leur menace ? Joint au téléphone, un député de l’APR a donné une réponse évasive. « Je ne peux pas encore me prononcer sur la question. La presse sera informée dans les heures à venir sur notre décision », a lancé le jeune député de l’Alliance pour la République. Notre interlocuteur a poursuivi : « Il faut nous comprendre. Nous allons communiquer sur la question ».


Adoptée par l’Assemblée nationale, la Loi Ezzan a été promulguée le 17 février 2005 par Me Wade. Elle amnistie les crimes politiques commis entre 1993 et 2004 en relation avec les élections. Selon Mame Mbaye Niang, membre du secrétariat national des jeunesses de l’Apr cette proposition devait être portée par les députés Abdou Mbow, Sira Ndiaye et Badou Diouf tous membres de la mouvance présidentielle. « Nous invitons la justice  à explorer toutes les voies légales pour apporter la lumière sur la mort de Me Babacar Sèye, les conditions de libération de présumés meurtriers Clédor Sène et compagnie ainsi que tous les crimes commis pendant la période qui a précédé la présidentielle de 2012 », avait lancé M. Niang.
   En réaction aux propos des jeunes de l’Apr, le Porte-parole du Pds, Babacar Gaye a rappelé que Macky Sall était le Premier ministre au moment de l’adoption de la Loi Ezzan. Les jeunes du Pds ont embouché la même trompette. Leur réaction a-t-elle émoussé l’ardeur des jeunes « Apéristes » ? Les prochaines heures nous édifieront. 


Vendredi 16 Mai 2014 - 13:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter