ADS: Pape Maël Diop sur le bilan et les perspectives 2015

Après les importants travaux en 2014 qui ont fini de changer le visage de l’Aéroport International Léopold Sédar Senghor (AILSS) de Dakar, le Directeur général de l'ADS (Agence des aéroports du Sénégal), Pape Maël Diop tire le bilan des réalisations dans les aérodromes régionaux, en plus d’informer sur les bonnes perspectives de l’année 2015. La cérémonie a eu lieu ce mercredi. Ce, après une visite de quelques sites.



Le Directeur Général de l’ADS, Pape Maël Diop au cours de son exposé, est revenu sur le rôle des aéroports. « Dans son rôle de gestionnaire, l’aéroports œuvre pour le développement du transport aérien, en s’appuyant sur les atouts du pays: destination touristique privilégiée, position stratégique, lieu de multiples conférences internationales, stabilité politique, rayonnement culturel, infrastructures de classe mondiale (réseau routier, autoroute, nouvel aéroport Blaise Diagne, Réseau hôtelier, etc.)».

Dans un contexte régional très concurrentiel, les ADS ont défini de nouvelles orientations pour mettre en œuvre  une politique de développement des aéroports du Sénégal. Il s’agit, selon Monsieur Diop, « d’une stratégie visant  à accroître la qualité des services pour le maintien des conditions de sécurité, de sûreté et de confort à l’AILSS et la mise aux normes  des aérodromes régionaux ».

« Un programme de développement des aéroports du Sénégal a été élaboré et financé aussi bien sur fonds propres que sur financement extérieur. Avec 639 agents pour un budget 30 milliards avec des prévisions passagers en 2015 de 2 061 237. Les compagnies: 18 régulières facturées à terme et 15 facturées au comptant dont 3 basées à Dakar (Sénégal Airlines, Arc en ciel et Turbo Air Cargo, qui fait du fret).

A Dakar, le programme vise à améliorer les infrastructures et équipements de base, ainsi que les conditions de sûreté, de sécurité et de confort selon les normes et pratiques recommandées par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). Parlant des réalisations, le directeur général de l’ADS a évoqué la reprise totale de la piste principale de 3600 m. « Les actions correctives sont passées de 83 à 16 points, (Comité de sécurité du 15 janvier), balisage diurne (Piste et Parking Avion), réhabilitation des hangars avions, réhabilitation du Salon d'honneur, aménagement d’un nouveau Terminal VIP, Extension Salle ARRIVEE et Salle EMBARQUEMENT en plus de l’aménagement d'une nouvelle Salle TRANSIT, acquisition d’un portique de détection de drogues et d’explosifs… ».
 

Dans le cadre du pèlerinage à la Mecque, Selon Pape Maël Diop, « l’aérogare pèlerins a servi de bureau dédié aux préparatifs du pèlerinage. Avant, ces opérations  étaient faites au CICES ». Il a aussi signalé le rôle important joué par l’agence dans l’accueil des hôtes  venus dans le cadre du XVe Sommet de la francophonie. Pour les Aérodromes Régionaux, il s’agit de soutenir le développement du trafic aérien par la modernisation des infrastructures aéroportuaires, le renforcement des capacités et la mise aux normes en termes de sécurité et sûreté.

Tout ceci en rapport avec les vastes orientations définies dans le Plan Sénégal Emergent visant à créer des pôles économiques  de développement. M. Diop a aussi parlé de la réfection des aérogares de Matam, Kolda et Kédougou. Avec la réhabilitation des chaussées aéronautiques de Cap SKirring et Ziguinchor. Au-delà des investissements dans les  infrastructures aéroportuaires du pays, l’Agence des Aéroports du Sénégal s’est investie dans le volet social avec les actions ci-contre : «Acquisition de nouveaux bus de relève pour les agents en 2014, projet d’attribution de logement aux agents en phase de finalisation. C’est le projet « un agent-un toit ».



Mercredi 11 Février 2015 - 17:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter