AFFAIRE ETAT DU SENEGAL/MITTAL : Le PDS dénonce une transaction qui sert les intérêts occultes de Macky Sall



AFFAIRE ETAT DU SENEGAL/MITTAL : Le PDS dénonce une transaction qui sert les intérêts occultes de Macky Sall
Après la signature par l’Etat du Sénégal « d’une transaction sur la base de 150 millions d’euros (98 milliards de Francs CFA) alors que l’Etat du Sénégal réclame 05 milliards d’euros c’est-à-dire, 2.500 milliards de Francs CFA sur la base d’un document incontestable établi par une autorité tierce tout aussi incontestable et qui confirme l’évaluation des dommages et intérêts réclamés par l’Etat du Sénégal », le PDS dénonce le président Sall qui « décide de suspendre le processus d’arbitrage qui devait aboutir au paiement des indemnités, des dommages et intérêts demandés par le Sénégal pour privilégier des discussions opaques et parallèles. »
 
Le PDS de rappeler à travers un communiqué en date de ce 16 juin et signé par son coordonnateur Omar Sarr, qu’ « en 2007, le Sénégal a octroyé au sidérurgiste mondial MITTAL, une concession pour l’exploitation des minerais de fer de la Falémé (MIFERSO). A la suite des manquements de MITTAL à ses obligations, l’Etat du Sénégal dirigé à l’époque par le PDS au pouvoir avait porté plainte pour obtenir réparation des préjudices subis.

En mai 2014, le tribunal arbitral de Paris vidant son délibéré vient de donner raison au Sénégal en disant que notre pays avait eu raison de résilier le contrat de concession au vu des graves fautes de violation du contrat par MITTAL. Il ne restait qu’à fixer le montant des dommages et intérêts. »

Devant cette tournure des événements, les libéraux se posent des questions. «Nous posons la question de savoir pourquoi les avocats de l’Etat ayant conduit à la victoire devant la cour arbitrale ont été écartés ? Qui est l’avocat qui assiste l’Etat dans cette affaire limpide au départ mais devenue nébuleuse ? Est-il sénégalais ? Ou est-il français ? »
 
« Nous mettons en demeure l’agent judiciaire de l’Etat, Madame Aïcha Gassama Tall et les fonctionnaires impliqués dans cette transaction scandaleuse dont l’objectif est de servir les intérêts occultes de Macky Sall, de s’opposer à cette transaction car  demain, ils seront responsables devant le peuple et auront à répondre de leurs actes », soutient le PDS qui rappelle qu’ « une transaction est valable que si elle est juste et équitable ». 

Matar Séne

Mardi 17 Juin 2014 - 01:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter