AILSS : la colère de passagers de Brussels Airlines «laissés en plan»

Des passagers de Bruxelles Airlines qui devaient quitter la capitale sénégalaise dimanche soir, sont toujours bloqués à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Ils ne supportent pas d’avoir été «laissés en plan».



«On a été convoqué dimanche pour un vol sur Brussels Airlines à 20 heures. Quand on est arrivé, on s’est enregistré, on n’a même rejoint la salle d’embarquement mais juste après 20h25, ils nous ont dit qu’on ne partait pas parce que le vol était annulé pour des raisons techniques. Ils nous ont conduits à l’hôtel et ils avaient dit qu’on allait partir le lendemain c’est-à-dire hier lundi. On est retourné mais on a eu le même souci, on n’est pas parti. Ils nous ont dit que c’était les mêmes problèmes techniques», fulmine une passagère au téléphone de la Rfm.

Celle-ci qui précise qu’il y avait deux (2) vols, «ce qui a le plus mis en colère les passagers, c’est que la compagnie a assuré un vol et a laissé en plan les passagers de l’autre vol» dont elle fait partie. Selon ces propres termes, «ils ne supportent plus d’être balancés d’hôtel en hôtel». 


Mardi 4 Juillet 2017 - 14:30




1.Posté par A330sn le 04/07/2017 20:54
Les passagers ont été placés dans des hôtels alors qu'en afrique il n'y a pas d'obligation de loger les passagers donc les passagers n'ont pas été laissés en plan! À moins que les passagers préfèrent un avion en mauvais état et un crash. En effet il y avait 2 vols car celui de la veille n'était pas partit et il est impossible des mettre les passagers de 2 avions dans un seul. En afrique la logistique pour réparer un avion c'est compliqué il faut importer souvent sur vol régulier donc attendre le lendemain pour etre fixer sur les réparations et si sa marche pas sa peux créer un autre retard. Au moins tout le monde est vivant car s'il y avait eu un crash on aurait reproché à la compagnie d'avoir fait partir un avion en mauvais état

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter