ALERTE Côte d’Ivoire: Journaliste libéré après six heures d’enlèvement



ALERTE Côte d’Ivoire: Journaliste libéré après six heures d’enlèvement

Dieusmondé Tadé, un journaliste du journal privé proche du gouvernement, le Nouveau Réveil, fut enlevé le 18 novembre par des personnes inconnues dans un taxi au quartier de Cocody à Abidjan.
 
D’après le correspondant de la MFWA Tadé avait pris un taxi commercial qui avait déjà deux passagers à bord. Les taxis commerciaux d’Abidjan ont 4 places mais aussitôt que le journaliste y a pris place, le conducteur a démarré en vitesse sans attendre qu’un quatrième passager entre. Soupçonneux de cet incident bizarre, Tadé a envoyé sur le champ un message SMS à son collègue ainsi : «cousin,  ma vie est en danger, ma vie est en danger ».
 
Ses ravisseurs ont saisi son téléphone mobile peu après l’envoi du message et l’ont menacé de mort s’il faisait du bruit.
 
Le journaliste a été conduit à Aghan qui se trouve à quelque 20 kilomètres de Cocody, où deux hommes et une femme attendaient dans une voiture 4 x 4 avec des vitres teintés. Ses ravisseurs l’ont poussé de force dans la voiture tout en le masquant de leur corps.
 
D’après le correspondant, après un parcours sur plusieurs kilomètres, Tadé a entendu l’un de ses ravisseurs dire aux autres : « Chao vient d’appeler ; Chao dit de le relâcher ». Ils l’ont donc jeté de la voiture dans la brousse au bord de la route vers 2 heures du matin.
 
Tadé a du attendre dans la brousse jusqu’au matin avant de se diriger vers Gomon à quelque 60 kilomètres d’Abidjan. Là-bas, il a pris un car en direction d’Elibou  d’où il a appelé sa famille et ses collègues à la rédaction du Nouveau Réveil qui sont allés le chercher plus tard.
 
La MFWA fait appel  à la police ivoirienne pour mener des enquêtes dans cet incident et d’appliquer les sanctions nécessaires aux ravisseurs du journaliste.


Vendredi 29 Novembre 2013 - 12:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter