AMLC10 : Une joute pour un meilleur modèle économique des nouveaux médias

Travailler pour le renforcement du professionnalisme des médias à l’ère numérique avec un meilleur modèle économique. Tel est le principal objectif d’Africa Média Leadership Conférence (AMLC) dont la 9e édition se tient depuis le 26 septembre à Dar es Salam (Tanzanie). Cette conférence des leaders des médias d’Afrique à laquelle ont participé des experts venus d’Amérique, de l’Europe et de l’Asie a été organisée par le bureau de la Fondation Konrad Adenauer d’Afrique du Sud et l’institut SolPlaatje pour le leadership médiatique basé à l’université de Rodes à Grahamstown en Afrique du Sud.



l’ambassadeur d’Allemagne en Tanzanie, Guido Hertz
l’ambassadeur d’Allemagne en Tanzanie, Guido Hertz
C’est sous la brise marine de Dar es Salam, capitale de la Tanzanie (Afrique de l’est) que la neuvième conférence des leaders des médias d’Afrique s’est tenue du 26 au 29 septembre 2010. Le thème ««Des modèles d’entreprises de presse couronnés de réussite sous l’ère numérique» a mis aux prises divers experts venant des différents continent de la planète qui sont spécialisés sur le journalisme, le blogging, médias numérique et stratégie marketing, les réseaux sociaux entre autres domaines.

Le directeur des programmes des médias pour l’Afrique sud saharienne de la Fondation Konrad Adenauer basé en Afrique du Sud, Frank Windeck a estimé que AMLC est «la seule en Afrique à réunir les chefs d’entreprises de presse et d’experts divers horizons pour échanger et partager des informations, des expériences tout en prodiguant des conseils sur la croissance économiques des entreprises de presse au niveau local et continental». Il est d’avis que cette rencontre est un cadre idéal pour nouer des relations solides avec des partenaires, des stratégies, mais aussi, elle représente une opportunité pour déceler les défis qui handicapent les médias afin de proposer des solutions.

Les médias constituent, par ailleurs, un des maillons importants de la démocratie. Ils contribuent à la transparence des élections et permettent aux populations de donner leurs avis sur la gestion de leur cité. C’est ce qui sans doute a inspiré l’ambassadeur d’Allemagne, Guido Hertz qui a souligné que «cette conférence se tient à un moment très crucial en Tanzanie car nous sommes à presque un mois de l’élection présidentielle». Selon lui, «la presse a, à cet effet, un rôle très important à jouer pour garantir le bon déroulement et la transparence au cours de ce processus électoral». Guido Hertz se dit convaincu qu’en ce temps de crise économique notamment dans le secteur de la presse, cette conférence va armer, booster les leaders des médias pour un développement fulgurant des entreprises de presse en Afrique».

Dans une ambiance relax et jovial, des panels autour des thèmes : «le modèle économique du journalisme dans l’ère numérique, la survie des médias, ressources alternatives de revenus et nouveau modèle d’entreprise à l’ère du numérique, étude de cas sur les modèles économiques d’entreprise de presse durable, défis et opportunités du cybermonde, nouvelles méthodes de rentabiliser la presse électronique, entre autres» ont, ainsi, été suivis et âprement discutés.

Cette conférence qui s’est imposée dans l’agenda mondial des grandes rencontres est une initiative de l’institut Sol Plaatje pour le leadership médiatique basé à Grahamstown en Afrique du Sud qui est soutenue par le département médias de la Fondation Konrad Adenauer.

Historique de l’AMLC

2002 : Île Maurice
2003 : Cap en Afrique du Sud,
2005 : Maputo au Mozambique
2006 : Nairobi au Kenya
2007 : Le Cap en en Afrique du Sud
2008 : Kampala en Ouganda
2009 : Accra au Ghana
2010 : Dar es Salam


Mercredi 29 Septembre 2010 - 12:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter