ANEJ, FNPJ et AJEB passent à l’action ce vendredi : sit in devant le building administratif




Après l’Assemblée Générale de la semaine dernière suivi d’une rencontre avec le grand serigne de Dakar, les trois : Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes (ANEJ), Fonds National de Promotion de la Jeunesse (FNPJ) et Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes de la Banlieue (AJEB) comptent refaire parler d’eux ce vendredi matin.


Il s’agit d’un sit in. Ce, en face même du Palais de la République et du building administratif. Tout pour les ex-agents de dire à Macky Sall qu’ils ne sont pas d’accord avec la compression de leurs structures en une seule entité l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANPEJ) dont le Directeur général, le magistrat Amadou Lamine Dieng a pris fonction hier jeudi au niveau du ministère de la Jeunesse.


Exigeant leur redéploiement dans ladite structure, les ex-agents de l’ANEJ, l’AJEB et du FNPJ réclament le paiement de leurs arriérés de salaires de deux (2) mois pour le FNPJ, trois (3) mois pour l’ANEJ et quatre (4) mois pour l’AJEB. Les ex-employés de l’Agence Nationale d’Appui aux Marchands Ambulants (ANAMA) priés pour leur part de rester chez eux par leur ancien DG nommé secrétaire général de l’ANPEJ, Salihou Keïta,  ont été exclus du front par les autres agents.
Pas contre la compression en tant que telle, l’ANEJ, le FNPJ et l’AJEB dénoncent le laxisme de la tutelle, le ministre de la Jeunesse, Benoît Sambou qui, ragent-ils, fait tout pour les noyer.


Vendredi 7 Février 2014 - 00:00




1.Posté par maliactu le 07/02/2014 17:06
Allez les gars, nous sommes avec vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter