ANPEJ: Birame Faye crache sur le poste de Secrétaire général et se rebelle contre Macky

L'ancien Directeur général de l'Agence Nationale de l'Emploi des Jeunes (ANEJ), Birame Faye refait parlé de lui. Après s'être bagarré avec le député du groupe de la majorité parlementaire de Benno Bokk Yaakaar (BBY), Farba Ngom, il crache sur le poste de secrétaire général dans la nouvelle agence en charge de la promotion et de l'emploi des jeunes. Un refus qu'il a signifié d'abord à Mme le Première ministre au téléphone puis au président Sall lui-même qui l'a reçu en audience.



ANPEJ: Birame Faye crache sur le poste de Secrétaire général et se rebelle contre Macky
Macky Sall a fait son choix sur Abdoulaye Timbo et Amadou Lamine Dieng respectivement président du conseil de surveillance et directeur général de l'Agence Nationale de la Promotion de l'Emploi des Jeunes au détriment de Birame Faye. Ce dernier arrive difficilement à digérer cette décision  du Chef de l’Etat.
 
C’est le Premier ministre, Aminata Touré qui a joint Birame Faye au téléphone pour lui informer du choix et la décision du président de la République de lui confier le poste de secrétaire général de l'Agence Nationale de la Promotion de l'Emploi des Jeunes (ANPEJ). L’ancien directeur général de l'ANEJ refuse automatiquement et d'une manière catégorique. Un geste qu’il va réitérer devant le Chef de l’Etat pour lui montrer sa désapprobation et sa déception face à sa décision de confier les destinées de cette grande agence à d'autres, soufflent des sources au journal "l'as".  


Vendredi 17 Janvier 2014 - 10:50




1.Posté par Samba Alassane Thiam le 17/01/2014 19:27
Twitter
La nomination controversée du nouveau directeur général de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes est communément vécue comme un désaveu de la jeunesse républicaine et une prime à la transhumance. SEM le Président Macky SALL retire progressivement les jeunes républicains des centres de décisions et, par conséquent, encourage la perception erronée de l’insuffisance de compétences au sein de l'Alliance Pour la République. C’est des actes surprenants qui, en plus de tétaniser la majorité qui est injustement maintenue à la périphérie des affaires, démotivent et donnent à penser que les mesures individuelles ne permettaient pas de susciter des vocations à plus forte raison de consolider les acquis du régime de l’alternance en matière de promotion des jeunes. Nous renouvelons notre solidarité politique et sociale avec le camarade Biram Faye, ancien directeur général de l'Agence nationale de l'emploi des jeunes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter