APR : Aminata Touré arme 3000 cadres à mieux défendre le gouvernement sur les plateaux de télévision



APR : Aminata Touré arme 3000 cadres à mieux défendre le gouvernement sur les plateaux de télévision

Contre les torpillages des partis de l'opposition face à des responsables du parti présidentiel qui sont souvent malmenés, la "dame de fer" agit. Pour Aminata Touré promue première ministre le 1er septembre dernier en remplacement d’Abdoul Mbaye, il n’est plus question de se faire malmener dans les débats. Face aux convergences des cadres républicains de l’Alliance pour la République (APR)  pendant trois (3) tours d’horloges hier, Aminata Touré les invite à plus vanter les mérites du programme « Yoonu Yokkuté » du président Sall et à expliquer le contenu de son action qu’elle a délivrée lors de sa Déclaration de Politique Générale (PDG).

En effet, le chef du gouvernement qui met en exergue la nouvelle façon de faire de la politique. Autre que «  celle de l’argent, du louvoiement et autres manœuvres » qui « ne peuvent plus garantir la victoire à un candidat » ne manque pas de préciser que « dans ce contexte actuel, les politiciens classiques vont devoir changer de discours ».

Aminata Touré qui compte sur 3000 membres de convergences des cadres républicains, invite par ailleurs ses « ministres à s’inspirer des cadres de l’APR » parce que « c’est ce qui se fait dans les grandes démocraties ».
Armant l’éminence grise du parti présidentiel, la « dame de fer » déplore ce fait.

« Nous sommes parmi les pays les moins avantagés. Même si la capitale Dakar ne reflète pas cela, quand on sort, c’est une autre réalité qui nous frappe. Il y a un fossé énorme entre la capitale et l’intérieur du pays. C’est l’une des raisons qui ont fait partir l’ancien régime » car selon Aminata Touré aux cadres de l’APR, « l’être humain peut s’accommoder de la privation matérielle mais jamais d’injustice ». D’où la nécessité de « l’acte 3 de  la décentralisation » pour que « le peuple retrouve la plénitude de ses prérogatives ». 

A cet effet, pour la première ministre, "il faut un pool de 500 à 600 personnes qu ira à l'assaut des média. Seydou Guère le fait bien, il faudrait penser à le renforcer" car "sur les plateaux de télévision, on est souvent malmené".


Samedi 9 Novembre 2013 - 12:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter