APR-Coalition Macky 2013»: le malaise va crescendo

Entre le successeur du président sortant Wade au Palais de la République et « Macky 2012 » qui avait porté sa candidature lors des dernières élections présidentielles, le malaise s’installe. C’est même "la grande désillusion" dans les rangs de la coalition qui accuse de "sabotage" des "responsables de l'APR" et des "faucons" tapies dans l'ombre qui œuvrent pour "isoler" le président.



APR-Coalition Macky 2013»: le malaise va crescendo



A l’origine, une audience d’avec le chef de l’Etat prévu hier à 16 heures reportée à la dernière minute.

Les alliés qui ne digèrent pas que le renvoi, ne cachent pas leur colère.

Déçus, ils crient au « sabotage ». « L’audience a été torpillé par des responsables de l’APR et proches collaborateurs du président Sall qui sont au Palais » qui sont en train de réussir « leur pari d’isoler » le chef de l’Etat.

Là, où le coordonnateur de « Macky 2012 », Ibrahima Sall évoque toutefois des « raisons de calendriers » que confirme un membre du cabinet présidentiel qui ne manque pas de minimiser.

« Est-ce qu’il y a un enjeu particulier dans une audience entre le président et la coalition pour mériter toute une opération de sabotage » avant de souligner, « cette audience a été fixée la semaine dernière à la suite d’une rencontre que Moustapha Fall « che » a eue avec le chef de l’Etat. Seulement au moment de fixer l’heure, le président Sall n’avait pas bien consulté son agenda car hier, à l’heure où il devait rencontrer ses alliés, il était déjà prévu une séance de travail avec les fonctionnaires de la banque mondiale. C’est tout ce qui s’est passé », dit-il sur les colonnes du journal « L’Observateur » où il ne manque pas d’en rajouter une couche et répliquer à la coalition qui crie au sabotage.

«Il faut que les gens arrêtent de vouloir créer des problèmes là où il n’en existe pas ».


Mercredi 17 Juillet 2013 - 13:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter