APR-Encore de la violence à Matam: les nervis de Abou LO perturbent le comité électoral et blessent un garde du corps



Le parti présidentiel, l'Alliance Pour la République (APR) bascule définitivement dans la violence à Matam. le dossier Farba Ngom contre le maire Mamadou Mory Diaw suites aux échauffourées entre les militants lorsquelles, le député et non moins griot du président Sall avait dégainé son arme pour nourrir des tirs n'est même pas encore clos que les apéristes de Matam s'y illustrent à nouveau. De la violence, il y en a eu lors de la mise en place du comité électoral de Ogo, lundi dernier.


Abou LO, le directeur de l’Agence de Régulation des Télécommunication et des Postes (ARTP) y était avec des nervis. Ces derniers ont tabassés l’un des gardes corps de Amadou Kane Thiancogne Boguel, entraînant une véritable bagarre dans la localité. Le Directeur de l'ARTP aurait usé de sa force pour faire peur. Les hommes de Farba Ngom voulaient empêcher à l’ancien ministre de la communication  d’accéder à la salle de réunion. Des coups de point et des bousculades se sont invités ensuite. L’atmosphère était indescriptible. Le pugilat a fait des blessés graves dont l’un des gardes corps d'Amadou Kane. Ces apéristes ont quand même, malgré ces échauffourée, trouvés un consensus et envisage de se retrouver le samedi prochain.


Cette guerre de positionnement qui est réelle dans cette région se poursuit donc dans cette région où le président du conseil d’administration de la Société Nationale des Eaux du Sénégal (SONES) a lancé, souligne le journal "l'as", un appel pour demander à ses camarades d’être plus responsables et d’accepter de se retrouver autour d’une table pour le bien du parti. 


Jeudi 17 Avril 2014 - 13:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter