APR : La face cachée des départs annoncés de proches collaborateurs de Macky Sall



APR :   La face cachée des départs annoncés de proches collaborateurs de Macky Sall
 
  Le Directeur de cabinet politique du président de la République, Mahmout Saleh serait en disgrâce. Il aurait été mis sur la touche par le président de la République, Macky Sall.  L’ancien leader du Nouveau parti semble ainsi rejoindre la liste restreinte des proches collaborateurs du président de la République chassés du palais de la République. D’aucuns ont vite fait de dire que le président de la République serait dans des difficultés surtout avec les autres départs de l’ancien numéro N°2 Alioune Badara Cissé et l’ex-Premier ministre, Aminata Touré.


Cependant, force est de constater que derrière ces départs se cache une réalité. La majeure partie des personnalités ayant quitté le palais de la République sont certes des intellectuels ou d’éminents acteurs politiques, mais elles ne sont pas des porteurs de voix. Mahmout Saleh milite dans le département de Mbour. Malgré sa position stratégique aux côtés du chef de l’Etat, il n’a pu rien faire pour empêcher une réélection du maire sortant, le socialiste Fallou Sylla.  M. Saleh a été presque inexistant du moins si on se base sur les mobilisations politiques organisées sur la petite côte. Seuls le porte-parole du gouvernement, Me El-Hadji Oumar Youm, Sira Ndiaye et les autres responsables ont tenté de faire face.


Le Pr Malick Ndiaye a été copté aux côtés du chef de l’Etat visiblement au nom de la coalition « Macky 2012 », le cadre qui a permis au président Sall d’arriver deuxième au premier tour de l’élection présidentielle de 2012. Le Pr Ndiaye n’est également pas un porteur de voix. Les observateurs de la scène politique sénégalaise ne lui connaissent aucune base politique. Tout comme Moubarack Lô. Ce natif de Louga ne parvient jusqu’ à présent pas à faire adhérer à sa cause les populations du Ndiambour. Le départ de ces personnalités semble suivre la ligne tracée par le président Sall qui avait déclaré que les personnalités qui ont perdu leurs localités pendant les élections locales seront limogées. L’impression qui se dégage est que le président Sall veut à ses côtés de porteurs de voix.


Cependant, même si les personnalités citées n’ont pas de bases politiques, elles bénéficient d’une bonne assise dans les médias. Elles sont très présentes dans les médias et n’ont pas leur langue dans leurs poches. Cela s’illustre à travers les sorties intempestives de Moubarack Lô et Malick Ndiaye qui ne ratent plus aucune occasion pour s’en prendre à la gestion du président Sall. Mais en se séparant de personnalités comme Mahmout Saleh, Macky Sall va certainement ouvrir une porte pour retrouver des amis qu’il avait perdus. L’animosité entre Alioune Badara Cissé et Mahmout Saleh était connu de tous. Une véritable guerre de leadership a opposé ces deux responsables de l’Apr. Même Abc semble de plus en plus s’éloigner du président Sall en choisissant notamment de défendre Karim Wade poursuivi pour enrichissement illicite, un départ de M. Saleh peut visiblement ouvrir une porte pour des retrouvailles. D’autres personnalités de l’Apr se plaignaient souvent des agissements de M. Saleh accusé de « semer la zizanie » dans le parti présidentiel.


En tout cas, quelle que soit la stratégie que le président Sall adopte face à ses départs, Idrissa Seck est à l’affût pour recycler les bannis en vue des prochaines élections. 


Mardi 9 Septembre 2014 - 12:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter