APR: Moustapha Cissé LO attaque Mor Ngom et défend ABC

Les mots volent bas à l’Alliance pour la République (APR) du président Macky Sall qui "doit agir" et ce, au plus vite, selon le coordonnateur du parti à Mbacké, Moustapha Cissé LO qui ne mâche pas ses griefs. « Mor Ngom ne travaille » et « Alioune Badara Cissé est un membre fondateur du parti, il doit être respecté ». Se disant lui-même victime « d’attaques à outrance », le chaud bouillant responsable politique lâche, « désormais, je répondrai coup pour coup » pour la bonne et simple raison que "ABC, Mbaye Ndiaye et Cissé Lô étaient là quand il n'y avait rien. On n'insulte pas comme ça".



APR: Moustapha Cissé LO attaque Mor Ngom et défend ABC
Moustapha Cissé Lô est en colère au niveau de l’APR où avec la verve qu’on lui connait, il fustige les « attaques orchestrées par des faucons du palais » contre « Me Alioune Badara Cissé, un membre fondateur de leur formation politique » qui « doit être respecté ».

« Quelles que soient les dissensions entre lui et le président, il est toujours membre et responsable de notre parti. Ses attaques n’honorent pas leurs auteurs et il est temps  que Macky Sall mette fin à cette situation qui loin de nous renforcer, nous affaibli », assène le responsable du département de Mbacké qui ne manque pas de menacer.

« Désormais, je répondrai coup pour coup parce que ABC, Mbaye Ndiaye et Cissé Lô étaient là quand il n’y avait rien. Ils doivent être respectés. On n’insulte pas comme ça. Le président de la République Sall n’insulte personne. Et nous qui sommes avec lui, devons faire de même », tonne-t-il avant de torpiller le ministre directeur de cabinet, Mor Ngom dont le chef de l’Etat devrait se défaire.

« Il faut que Macky Sall préserve la cohésion et l’unité dans le parti en mettant à ses côtés un fédérateur. Mor Ngom doit quitter le Palais. Il empêche même aux responsables du parti d’accéder au président », dit Moustapha Cissé Lô qui livre, « Mor Ngom ne travaille pas » sur les colonnes du journal « Le Populaire » où il ne manque pas d’enfoncer le clou.

« Il doit quitter ce poste. Des gens comme Seydou Gueye, Thierno Alassane Sall, Diène Farba n’arrivent plus à voir la président à cause de lui ».


Jeudi 11 Juillet 2013 - 11:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter