APR-ça grogne à Fatick : Aly Coto Ndiaye battu au conseil départemental, Macky en prend pour son grade



APR-ça grogne à Fatick : Aly Coto Ndiaye battu au conseil départemental, Macky en prend pour son grade
Cela à l’ire de faire sortir de leurs gonds les apéristes dits authentiques. Aly Coto Ndiaye, tête de liste de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yaakaar (BBY) ne passe pas au poste de Président du conseil départemental de Fatick, fief du président de la République, Macky Sall. Elections lors desquelles les membres du parti présidentiel, l’Alliance Pour la République (APR) en sont presque venus aux mains. La candidature d’Omar Séne du même parti, était celle de trop.


Ce, alors qu’on s’acheminé vers une seule candidature celle d’Aly Coto Ndiaye, ancien ministre de la Jeunesse, ce dernier est battu  en raison de 24 voix contre 36 pour l’adversaire. Et là, certains militants de grogner : « Macky nous a trahis. Il a voulu que des truands et des incompétents passent au détriment d’Aly Coto Ndiaye qui a tout fait pour lui et qui lui a tout donné. Nous allons sanctionner le Président Sall. Son mandat n’arrivera pas à terme… ». Très remonté aussi, Mbagnick Ndiaye, ministre de la Culture et de la Communication ne cache pas sa colère: « le Conseil départemental méritait mieux que ça. Il doit être dirigé par des personnes de haut niveau. Aly Coto Ndiaye qui est le candidat naturel de l’APR a le profil qu’ont eu ses prédécesseurs. Le 1er président du conseil régional Pape Abdourahmane Kane était un professeur d’Université, Abdoulaye Sène, le second président, est un ingénieur et Coumba Ndoffène Bouna Diouf qui vient de terminer son mandat, est un inspecteur du Trésor. Aly Coto est pharmacien, il a été ministre de la République, il a un carnet d’adresses qui pourrait lui faciliter beaucoup de choses. Aujourd’hui, on nous impose ça… ». Un conseil départemental où la parité n’est pas respectée. Ce qui fait grincer des dents Yaye Mane Albis qui charge : « C’est tout simplement honteux qu’on installe un bureau du conseil départemental du fief du Président de la République sans l’ombre d’une femme ».


Aly Coto Ndiaye d’afficher sa déception dans les colonnes du journal « l’As » : « J’ai été tête de liste majoritaire de BBY…le jeu de la démocratie  a joué et mon adversaire a gagné, je le félicite. Seul bémol, ce sont  ceux qui étaient chargés de confectionner les listes et qui se sont retrouvés au présidium sous l’œil malicieux et complice du coordonnateur départemental de l’APR qu’est Woula Ndiaye (frère de Mbagnick Ndiaye), je soupçonne un jeu d’initié. Je le rappelle, le président avait porté son choix sur ma modeste personne mais… ». « Nous allons faire une évaluation et nous aviserons de la décision à prendre », déclare-t-il par ailleurs.  


Vendredi 18 Juillet 2014 - 13:07




1.Posté par ndiayabi le 19/07/2014 09:10
WOULA NE FERA RIEN SANS L AVAL DE SON FRERE MBAGNICK NDIAYE MINISTRE. QUI A DESIGNE WOULA MANDATAIRE.
LA PREMIERE DAME EST DERRIERE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter