APR : les femmes du parti de Macky Sall «descendent» Awa Ndiaye.

Les membres de l’Alliance pour la république (Apr) et le président, Macky Sall, ne sont pas sur la même longueur d’onde en ce qui concerne la transhumance d’Awa Ndiaye. En effet, après sa décision de rallier le parti au pouvoir, l’ancien ministre sous Wade s’est vue nommé conseiller spécial du chef de l’Etat, en sus d’être présidente de la Commission nationale de contrôle de la protection des données personnelles, alors que les femmes apéristes de même que celles de Benno Bokk Yaakaar ne lui ont pas encore pardonné son aveu d’être wadiste de sang.



APR : les femmes du parti de Macky Sall «descendent» Awa Ndiaye.
Cette rancœur qui ne dit pas son nom a été flagrante hier, lors de la réunion des femmes de Benno Bokk Yaakaar. En effet, la député Fatou Diouf n’a pas mis de gangs pour descendre en flamme Awa Ndiaye, pourtant présente dans la salle.

«On est dans Benno Bokk Yaakaar, on a mis sur pied une conférence de presse, les oratrices désignées doivent suivre la hiérarchie du bureau. Il est inadmissible qu’on donne la parole à quelqu’un qui se dit «wadiste de sang» et la refuse à d’autre, a-t-elle déclaré.

Cette position contre la native de Saint-Louis est pratiquement la même que celle de l’ancien Premier ministre Mimi Touré. Cette dernière avait soutenu lors d’une rencontre du Secrétariat exécutif national de l’Apr que : «les Sénégalais ont été choqués », lorsqu’elle se prononçait sur cette déclaration d’Awa Ndiaye qui avait soutenu qu’elle «est et restera wadiste de cœur».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 19 Février 2016 - 08:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter