ASP: 14 agents virés, la Direction décidée à enrayer l'indiscipline

A l'Agence de Sécurité de Proximité (ASP), ça sent le roussi. A peine ont-ils été enrôlés dans l’ASP) que quatorze (14) désormais ex-agents viennent d’être virés. Motif invoqué: leur récent mouvement d’humeur en date du 3 mars dernier pour exiger leur affectation. Dans tous les cas, la Direction est décidée à aller jusqu'au bout de l'affaire. Pape Khaly Niang annonce même l'ouverture d'une instruction judiciaire. Tout pour combattre l'indiscipline dans les rangs de l'agence en charge de la sécurité.




En effet, le  Directeur Général de l'ASP, Me Khaly Niang ne badine pas. Après le renvoi de 14 agents, il a saisi le Procureur de la République pour mâter la rébellion au sein de l’ASP. "On est en train de mener une enquête pour identifier les faiseurs de troubles lors des manifestations du 3 mars dernier. Ce qui était évident dans la mesure où dans la sécurité, il n'y a pas de place pour l'indiscipline d'autant plus que nous sommes amenés à rétablir la sécurité mais pas à l'instaurer ». C'est dans cette optique dit-il, que « décision a été prise d'identifier les grévistes pour les révoquer ».


Chose faite et contenu des nouveaux éléments  notamment les vidéos et les images, l'ASP compte « dégager le maximum de personnes par rapport à la manifestation ». A cet effet, Me Pape Khaly Niang a sollicité le Procureur de la République pour l'ouverture d'une enquête judiciaire pour démasquer ces personnes là qui ont invités les jeunes à venir troubler l'ordre public. Car pour le DG de l’ASP sur les ondes de la Rfm, il est clair qu’ils ont été infiltrés. Ce, d’autant plus, déclare-t-il, « il y a des gens qui ne font pas partis du dispositif qui ne sont pas identifiables » sur les vidéos et images dont ils disposent. 


Samedi 15 Mars 2014 - 13:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter