Abdou Khafor Touré après la libération d’Oumar Sarr: «Il reste Karim Wade»

La réaction n’a pas tardé du côté du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) après la libération du coordonnateur par ailleurs Secrétaire général adjoint, Oumar Sarr. Et les cadres libéraux sont en première ligne. Joint par Pressafrik.com, Abdou Khafor Touré salue «une décision qui va dans le bon sens». Mais l'ancien Directeur général de l'ANEJ (Agence Nationale pour l'Emploi des Jeunes) précise qu’ «il faut la libération de tous les détenus politiques parce qu’il en reste encore notamment (leur) frère Karim Wade ».



Abdou Khafor Touré après la libération d’Oumar Sarr: «Il reste Karim Wade»
«C’est une décision qui va dans le bon sens, normale, logique d’autant plus que son arrestation était arbitraire et ne devait même pas avoir lieu », campe Abdou Khafor Touré. Au téléphone de Pressafrik.com, le cadre libéral pense que «c’est quelque chose qui grandit notre démocratie pour aller dans un esprit d’apaisement, de dépassement ».
 
«Le Sénégal est une démocratie majeure, il n’est pas bon pour notre image qu’il y est des prisonniers politiques », indique-t-il en martelant qu’«il est inacceptable que les gens fassent de la prison pour des délits d’opinion». Pour l’ancien Dg de l’ANEJ sous Wade, «c’était un abus déjà d’arrêter un député en cours de session» et «ce sont des abus qu’il faut éviter à l’avenir parce que nous sommes dans un Etat de droit, il faut respecter les principes et les règles de l’Etat de droit».

Mais le combat est loin d’être fini, à l’en croire car dit-il : «Il faut continuer pour le respect de la liberté d’expression des opposants » et «il faut le respect de l’Etat de droit ». En ce sens, développe Abdou Khafor Touré : «Il faut la libération de tous les détenus politiques parce qu’il en reste encore notamment notre frère Karim Wade ». 


Mardi 26 Janvier 2016 - 16:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter