Abdou Latif Coulibaly à Idrissa Seck : « Je ne suis pas une dame moi…»

Dans les attaques d’Idrissa Seck concernant les journalistes et intellectuels qui se sont muées en dame de compagnie du couple présidentiel Faye-Sall, Pressafrik.com avait débusqué Penda Mbow, Souleymane Jules Diop, El Hadji Kassé et l’actuel ministre de la Bonne gouvernance et porte-parole du gouvernement dont la réplique ne tarde pas. En effet, 24 heures après l’attaque, Abdou Latif Coulibaly monte au créneau pour signifier à Idy qu’il n’est pas « une dame ».



« Ils ne peuvent pas nous distraire, ils ne peuvent défendre l’indéfendable. Naturellement, ils ont choisi un nouveau statut, c’est d’être les dames de compagnie du couple Faye-Sall. Ceux là ne méritent pas notre attention. Donc, il faut se concentrer sur les problèmes du Sénégal. Les querelles les invectives, ne doivent pas nous préoccuper», martelait Idrissa Seck dans ses nouvelles attaques lorsqu’il chargeait le président sur son ventre et ses joues gonflés. A ce propos, Abdou Latif Coulibaly ne manque pas d’apporter la réplique. D’un ton fâcheux, le ministre de tonner: « Pensez-vous que je peux être une dame de compagnie ». Ce, avant d’asséner au maire de Thiès que : «Je ne suis pas une dame de compagnie moi… ».
 

Entre Idrissa Seck et le ministre, le ton était donné suite aux premières décharges d’Idrissa Seck à l’encontre de Macky dès son retour du mois d’avril dernier au Sénégal. Ce, pour dire que le successeur de Wade devait être poursuivi pour enrichissement illicite. Présidant un séminaire sur la transparence dans le département de Mbour le 22 avril dernier, Abdou Latif Coulibaly de tirer à bouts portants sur le maire de Thiès qu’il qualifiait de « fainéant » qui n’a que le mot argent à la bouche. « Il en est même arrivé à croire si on lui dit telle personne travaille, il pense que ce n’est pas vrai. Je me demande d’ailleurs s’il sait ce qu’est le travail réellement. C’est la raison pour laquelle dès qu’il débarque il pense que les gens ne travaillent pas parce que lui son rapport avec le travail est un rapport problématique. Il a un rapport presque névrotique avec l’argent et son moi », réagissait Abdou Latif Coulibaly.


Mais du côté de Penda Mbow, c’est le silence total. La représente du président Sall à la Francophonie n’a pas voulu parler. Ce, livre le journal « l’observateur » pour respecter la consigne du président Sall qui a, dernièrement donné le consigne de ne répondre ni à Wade encore moins à Idrissa Seck. Face aux missiles de ces derniers, Macky Sall ne veut pas d’insanités


Mardi 20 Mai 2014 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter