Abdoul Mbaye répond à ses détracteurs: « Ceux qui veulent me pousser vers la sortie vont s’épuiser… »

Annoncé sur le départ avec le président Sall qui serait de retour du Maroc avec un programme bien précis de remaniement gouvernemental, Abdoul Mbaye sort de sa réserve. Avec les réponses bien senties qu’on lui connait, le premier ministre ne manque pas d’asséner à ceux qui lorgnent son fauteuil, « Ceux qui veulent me pousser vers la sortie vont s’épuiser » car non seulement « je n’étais pas demandeur", "aujourd’hui, je suis dans la fonction grâce à la confiance du président Macky Sall » de plus « le jour où il décidera que c’est terminé, ce sera irrévocable ».



Abdoul Mbaye répond à ses détracteurs: « Ceux qui veulent me pousser vers la sortie vont s’épuiser… »

Que la coalition « Macky 2012 » qui réclame un remaniement ministériel dans les plus brefs délais et l’opposition qui le taxe d’incompétent se le tiennent pour dit. Pour  la fonction de premier ministre, Abdoul Mbaye qui tient à leur préciser qu’il n’était nullement « demandeur », ne manque pas de leur préciser.

« Je considérais avoir suffisamment travaillé. J’avais décidé qu’à 55 ans, j’arrête. Je me consacre à autre choses, plus jamais à des fonctions exécutives donc je pouvais être Président Directeur Général ou Administrateur  général. J’ai vécu ainsi pendant trois ans quand même et cela me convenait très bien. Mais le président de la République a porté son choix sur ma personne quand il a souhaité disposer d’un premier ministre. J’ai considéré qu’il fallait que j’accepte et je me suis lancé dans l’aventure. Mais pour revenir à cela, je n’étais pas demandeur. Aujourd’hui, je suis dans la fonction grâce à la confiance du président Macky Sall mais c’est le Bon Dieu qui en a décidé ainsi », sur les colonnes du journal « L’Observateur » où le premier ministre enfonce le clou.
« Le jour où il décidera que c’est terminé, ce sera irrévocable ».


Vendredi 2 Août 2013 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter