Abdoul Mbaye veut la poursuite de la traque des biens mal acquis.

Abdoul Mbaye soupçonne les autorités sénégalaises de vouloir mettre fin à la traque des biens mal acquis. Le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) qui a fait savoir la position de son parti à travers un communiqué, a mis en garde contre cette «forfaiture» et a aussi exigé le renforcement des moyens de l’Ofnac.



Abdoul Mbaye veut la poursuite de la traque des biens mal acquis.
 «Le bureau de l’Act a regretté les signaux persistants, révélateurs de la volonté des autorités de mettre définitivement fin à la lutte contre les biens mal acquis. Il attire l’attention sur cet engagement trahi. Une trahison qui malheureusement n’aidera pas au combat contre des pratiques susceptibles d’annihiler tout effort de développement destiné à l’amélioration du sort de nos populations démunies, et dont la souffrance a été l’amer constat fait par la mission de l’Act en terre de Casamance », dénonce le communiqué parvenu à notre rédaction.

Revenant sur le rapport de l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac) qui avait épinglé certains dignitaires du régime de Macky Sall, Abdoul Mbaye et Cie, ont mis en garde les autorités afin de ne pas entraver les enquêtes de l’organe dirigé par Nafi Ngom Keïta. D’ailleurs l’ancien Premier ministre est d’avis qu’il faut renforcer les moyens de l’Ofnac afin qu’il puisse mener à bien sa mission.

L’Act a aussi voulu prendre les devants pour dénoncer toute tentative de décaler l’organisation des élections législatives : «Aucune raison ne saurait justifier le  non-respect du calendrier républicain et donc un possible report des élections législatives qui doivent avoir lieu en juin 2017. Le renouvellement des cartes d’identité et/ou d’électeurs ne saurait être retenu comme motif pour un telle manœuvre. A défaut de ne pouvoir procéder à leur renouvellement dans les délais, il conviendrait, pour contourner un tel prétexte de retenir la solution portant prolongation de validité des cartes d’identité actuelles», martèle-t-il.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 10 Juin 2016 - 11:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter