Abdoulaye Bâ (Fenerbahçe) : « Je n'ai jamais renoncé à l'équipe nationale »

Le défenseur international sénégalais du Fenerbahce, Abdoulaye Ba se dit désormais disponible pour l’équipe nationale. L’ancien joueur du FC Porto estime toutefois que son retour en sélection ne pourra se faire qu’avec des performances de haut niveau en club. Morceaux choisis.



Abdoulaye Bâ (Fenerbahçe) : « Je n'ai jamais renoncé à l'équipe nationale »
Mise à l’écart de la sélection

« Ça s’est au Sénégalais que je dois poser cette question. Depuis que j’ai commencé à jouer au football, je n’ai pas changé d’un pouce dans ma manière de fonctionner. Dieu merci, je fais partie de la génération des footballeurs qui ont marqué l’histoire du football sénégalais en se qualifiant aux Jeux Olympiques de 2012 pour la première fois. J’étais leader du groupe. Cependant si je ne suis plus en sélection, certainement c’est une décision du coach. Mais n’oubliez pas que j’étais le premier à dire que tant qu’Alain Giresse resterait sélectionneur, je ne viendrai pas en équipe nationale. Tout le monde savait sa démarche. Il y avait beaucoup de choses qui se sont passées avec lui.»

Retour en sélection

« Vous savez je n’ai jamais fermé définitivement les portes à un retour en sélection. Mais avant, je compte bien m’imposer en club en jouant le plus de matchs. Pour être au meilleur niveau en équipe nationale, il faut d’abord être au top en club. C’est cela ma préoccupation pour l’instant. Je dois d’abord gagner ma place à Fenerbahce avant de prétendre revenir en équipe nationale. »


Disparu des radars

« Moi ? Je n’ai jamais disparu. Ceux qui veulent voir en moi une chose négative ne peuvent voir que cela. Avant d’arriver à Fenerbahce, j’étais au Rayo Vallecano. Et rares sont les footballeurs sénégalais qui évoluent en Liga. Donc je suis surpris quand on me dit que je suis fini ou que je n’ai pas réussi ma carrière comme les gens l’ont récemment évoqué. Le championnat espagnol est le meilleur au monde. Cela peut se vérifier lors des quatre dernières saisons où les équipes espagnoles ont gagné toutes les compétitions européennes. Les chiffres sont là et je pense qu’ils peuvent être comparés. Au Sénégal, il faut que les gens diminuent les bavardages inutiles et se concentrent au travail. C’est ça la réalité !»
 
 
 


Samedi 25 Juillet 2015 - 11:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter