Abdoulaye Baldé : "Nous ne sommes pas dans l’arène politique pour quémander des postes"



Abdoulaye Baldé : "Nous ne sommes pas dans l’arène politique pour quémander des postes"
Abdoulaye Baldé ne veut pas que son parti soit mis dans le groupe des nouveaux partis politiques soupçonnés de lorgner du côté de la Mouvance présidentielle. Présidant une assemblée générale de son parti, l’Union centriste du Sénégal, il a dit qu’il est dans l’opposition, ajoutant que sa formation politique n’est pas intéressée par des postes au sein de l’équipe de Macky Sall. « Nous sommes entrés dans l’arène politique pour nous battre et conquérir le pouvoir et non pour quémander des postes », a-t-il dit.

Le maire de Ziguinchor a poursuivi avec insistance : « notre parti est un parti d’opposition, cela doit être clair. Chaque fois que ce sera nécessaire, l’Union centriste réagira ». Voulant certainement matérialiser son engagement au sein de l’opposition, il annonce la participation de son parti aux élections locales de 2014 et à la présidentielle de 2017. Dans la même lancée, il demande à Macky Sall de matérialiser sa décision de réduire de mandat de 7 à 5 ans.

Un congrès constitutif est prévu en 2013. Il sera précédé par un forum des femmes et des jeunes Kaolack et Mbour avant la fin de l’année 2012. « Nous sommes fin prêts pour sillonner le pays pour la vente des cartes », a-t-il lancé. Sur un autre sujet, Abdoulaye Baldé a décrié la gestion du président, Macky Sall. Il a exprimé son inquiétude sur la cherté de la vie, situation de l’éducation nationale mais également à l’insécurité grandissante à Dakar.


Lundi 15 Octobre 2012 - 11:24




1.Posté par Mère le 16/10/2012 02:55 (depuis mobile)
Vive le président

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter