Abdoulaye Baldé repondra-t-il à l'APR au nom de la Paix en Casamance ?

Benoît Sambou, le ministre de la Jeunesse veut mettre une coalition en vue des élections locales. Il demande à Abdoulaye Baldé, président de l'Union des centristes du Sénégal (UCS) de gérer ensemble la question Casamançaise.



Le ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Promotion des valeurs civiques, Benoît Sambou veut entraîner le maire de ZiguinchorAbdoulaye Baldé dans les rangs de la mouvance présidentielle. C'était à l'occasion de la fête patronale de la cathédrale Saint-Antoine de Padou, que le ministre a lancé cet appel qu'il justifie au nom de la paix. « Je tends la main au maire Abdoulaye Baldé. Je lui tends une main amicale, une main fraternelle, pour qu'ensemble, notre génération puisse relever le défi du développement et de la Paix en Casamance ».


Adressant son message au président de l'Union des Centristes du Sénégal, le ministre interpelle en ses termes : « Nous irons ensemble voir notre Papa Robert Sagna, le clergé, les imams et chefs religieux. Nous irons ensemble dans le maquis voir nos frères du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) ». « Il est temps de concrétiser les efforts aux yeux de la population du Sud », pense le ministre.


Allant plus loin dans sa déclaration, parfois interrompue par une pluie d'applaudissements, Benoît Sambou, lui propose lors des prochaines élections, « qu'il n'y ait qu'une seule liste qui pourra prendre en charge les collectivités locales ». « Ma conviction et mon combat, c'est la Casamance. En dehors de toutes considérations partisanes nous devons nous donner la main », adresse le ministre au maire de la ville de Ziguinchor.



Dimanche 2 Février 2014 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter