Abdoulaye Daouda Diallo sur la mort de Bassirou Faye: «C’est une chose que nous mesurons avec gravité et beaucoup de regrets »



La rencontre a finalement eu lieu, celle de la délégation gouvernementale conduite par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique et le père du défunt étudiant Bassirou Faye tué par balle lors des affrontements à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Loin de la demeure mortuaire sise au quartier Champs de course de Diourbel, c’est devant la gouvernance que les parties ont fait leur déclaration. Modou Faye qui semble s’en être remis à Dieu, de saluer la présence de la des ministres qui dit-il n’ont pas dû fermé l’œil de la nuit car après la morgue de l’hôpital Principal hier, ils ont quitté Dakar pour Diourbel dès le lendemain. Modou Faye de souligner la présence du  Directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD).

 
Face aux journalistes, Abdoulaye Daouda Diallo, lui, de réaffirmer la détermination des autorités à faire la lumière sur la mort de l’étudiant qui était inscrit à la Faculté des sciences et techniques.  « C’est une chose que nous mesurons avec gravité et beaucoup de regrets. Nous travaillons à faire la lumière sur tout cela. L’autopsie est en cours et, bien évidemment, la lumière sera faite sur cette affaire et les conséquences tirées. Et nécessairement, si des sanctions s’imposent, elles auront lieu. Nous sommes déterminés à aller jusqu’au fond de cette affaire-là. Et c’est cela l’intention du chef de l’Etat. C’est ce qu’il m’a demandé de réaffirmer devant les parents de notre fils et neveu disparu », lance le ministre de l’Intérieur. Parmi la délégation, Marie Teuw Niane, lui, n’a pas voulu se prononcer sur la question des bourses, au cœur des fronts dans les universités sénégalaises.  
 

La délégation cite l’APS, comprenait par ailleurs Yakham Mbaye, secrétaire d’Etat à la Communication, le recteur de l’UCAD, Ibrahima Thioub, le directeur du COUD, Cheikh Oumar Hanne et les députés Abdou Mbow et Magatte Tall.


Vendredi 15 Août 2014 - 21:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter