Abdoulaye Diouf Sarr donne une leçon à Idrissa Seck

La sortie d’Idrissa Seck revenant de sa tournée dans le Sénégal profond n’a pas été du goût d’Abdoulaye Diouf Sarr. En effet, le ministre du Tourisme et des transports aériens a tenu à servir la réplique au chef de file de Rewmi. Réplique qui ressemble plutôt à une leçon.



Abdoulaye Diouf Sarr donne une leçon à Idrissa Seck
 «Idrissa Seck doit savoir que le temps de la politique spectacle est révolu». C’est le conseil qu’a tenu à servir Abdoulaye Diouf Sarr à Idrissa Seck. En effet, ce dernier, lors de sa dernière sortie a fustigé la gestion du pays par Macky Sall. Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, qui qualifie cette sortie comme une «saison du feuilleton Idrissa Seck» poursuit dans sa série de leçon : «l’ex Premier ministre, deux fois candidats perdant à l’élection présidentielle, découvre soudain les vertus du terrain qu’il n’a jamais pratiqué, sinon dans de rares occasions»

Abdoulaye Diouf Sarr, par ailleurs maire de Yoff, trouve décevante la posture du président de Rewmi que les Sénégalais attendaient ailleurs. «Cela parait décevant pour l’ensemble des Sénégalais au moment où l’actuel président Macky Sall, après avoir fait quatre-vingt mille kilomètres de terrain et formulé cinq mille fiches techniques sur les besoins de son peuple est en train de dérouler son programme sans tambours ni trompettes», a déclaré l’édile de Yoff.

Prenant à contre-pied l’homme fort de Thiès, Diouf Sarr se porte en faux quant à sa déclaration sur le manque de réalisations de Macky Sall : «des bourses de sécurité familiales à 250 000 ménages, la Couverture maladie universelle (Cmu), la livraison de 200 écoles dans le cadre du programme d’éradication des abris provisoires, la construction 300 forages dans le cadre de l’hydraulique rurale… », a-t-il listé.

Abdoulaye Diouf Sarr conclut en appelant Idrissa Seck à comprendre que : «le temps de la parole aigue est révolue. Le chemin tracé par le président Macky Sall est celui de l’action dont la finalité est l’émergence».
 
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 20 Mai 2015 - 09:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter