Abdoulaye Niang vers la réhabilitation ? L'ancien DGPN aperçu dans la salle d’attente d’Abdoulaye Daouda Diallo




L’affaire avait fait la une de presque tous les journaux le 1er mars dernier. Le commissaire Abdoulaye Niang, prédécesseur d’Anna Sémou Faye à la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) totalement blanchi. Le fumeux dossier du scandale de drogue au niveau de l’Office Centrale de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS) révélé en juillet dernier par le commissaire Cheikhouna Keïta et mouillant l’ancien DGPN, Abdoulaye Niang et son devancier Codé Mbengue, quasiment bouclé par le Procureur de la République qui blanchi l’accusé.

 
Rendant en effet, son verdict, Serigne Bassirou Gueye innocente le prédécesseur d’Anna Sémou Faye. Il a demandé le non lieu partiel qui l’écarte totalement. Ce, après que la plainte contre X n’a rien donné et même après que la SONATEL a été sollicité pour établir un lien entre le Nigérian, Austin et le commissaire Niang.

 
L’avocat du commissaire, Me Khassimou Touré qui confirmait l’information à savoir son client accusé d’avoir des rapports avec le Nigérian Austin qui lui fournissait de la drogue,  a été lavé de tout soupçon, n’avait pas raté l’occasion d’interpeller le président Sall en ces termes : « Je crois que le président de la République devrait en tirer toutes les conséquences de droit. Par sagesse, il avait demandé au commissaire Niang d’organiser sa défense. Aujourd’hui il est blanchi. Nous demandons qu’il le réhabilite parce qu’il a trop souffert dans cette affaire ».  L’Etat a-t-il entendu l’appel ? Tout porte à le croire indique selon le journal « l’as » qui précise que le prédécesseur d’Anna Sémou Faye était pas plus tard qu’hier dans la salle d’attente du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. 


Jeudi 20 Mars 2014 - 11:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter