Abdoulaye Wade : « Karim sera au second tour...»

Depuis Casablanca où il se trouve en attendant son arrivée prévue demain vendredi à Dakar, le président sortant Wade tire à boulets rouges sur le régime de Macky Sall. Son successeur qui selon les propres termes du père du célèbre détenu dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, n’aurait pas dû emprisonner son fils Karim car si ce dernier était un peu populaire, il vient de le propulser au second tour de la présidentielle de 2017. Ce, dans la mesure où « Karim est en stage chez Macky qui lui donne de la popularité ».



Abdoulaye Wade : « Karim sera au second tour...»
L’homme qui polarise toute les attentions parle sur Rfi. Et c’est pour plébisciter son fils Karim dans les liens de la détention depuis plus d’un an (17 avril 2013) comme principal adversaire de l’actuel président Sall au second tour de la prochaine élection présidentielle. Ce, d’autant plus, Wade en est convaincu que son ancien premier ministre au pouvoir depuis le 25 mars dernier n’ira pas jusqu’au bout du dossier de son fils. « Karim n’a rien fait. Il est innocent. Les condamnations de tribunaux politiques, je connais ça. Les manipulations de la magistrature. Ce qu’il voudrait, c’est le faire condamner mais ça, je suis sûr que Macky n’ira pas jusque là.


Il a quelque temps, on pouvait le croire mais aujourd’hui sa situation est telle qu’il souhaite que les choses trouvent une solution. Je suis allé cinq fois en prison. J’ai dit que Karim est en stage chez Macky. C’est Macky qui lui donne la popularité. Il était un peu populaire mais en le mettant en prison, en le brimant, comme beaucoup de sénégalais n’aiment pas l’injustice, aujourd’hui, si Karim était populaire à 40 %, il l’a propulsé à 80 % », déclare le Pape du Sopi qui fait part de « sondages qui disent que le second tour sera entre Macky Sall et Karim ». 


Jeudi 24 Avril 2014 - 17:28




1.Posté par ndiayabi le 24/04/2014 21:46
les paroles de Wade disent longuement ses intentions; il ne pense a personne au PDS pour se presenter; seul son fils; ceux qui en doutaient sont servis;

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter