Abdoulaye Wilane : «Certains veulent jouer aux victimes »

Khalifa Sall a été l’absent le plus présent hier, lors de la réunion du Secrétariat exécutif national (Sen) du Parti socialiste (Ps). En effet, l’édile de Kaffrine l’accuse de vouloir jouer aux victimes alors que les faits sur lesquels enquête la police concernent tous les socialistes présents dans la salle où se tenait la rencontre du Bureau politique le 4 mars dernier.



Abdoulaye Wilane : «Certains veulent jouer aux victimes »
«La victimisation ne passera pas». C’est la mise en garde qu’a servi hier, Abdoulaye Wilane à la sortie de la réunion des membres du Secrétariat exécutif national du Ps.

Le maire de Kaffrine en veut pour preuve la convocation du Secrétaire général de la formation socialiste qui, informe-t-il, a eu à être entendu par les éléments de la police pendant trois tours d’horloge. Car, sert-il : «Tous ceux qui étaient au Bureau politique sont susceptibles d’être entendus par la police qui fait des enquêtes».

S’insurgeant contre les déclarations de certains responsables du Ps dont Khalifa Sall, qui se servent de ces convocations pour jouer aux victimes : «La victimisation ne passera pas. Il est temps que les gens répondent de leurs actes, nous n’avons aucun problème avec qui que ce soit. Ils préfèrent parler à la presse et n’osent pas venir en réunion pour en discuter».

Le porte-parole du Ps de marteler : «Maintenant que la police est en train de faire son travail, on veut donner l’impression que c’est un problème politique. C’est faux et c’est un amalgame».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 23 Juin 2016 - 11:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter