Abrogation du décret sur les Appels entrants : L’Etat doit combler un gap de 50 milliards FCfa

La surtaxe sur les appels entrant a été tout récemment abrogée par le gouvernement de Macky Sall, le nouvel homme fort du pays. Cet acte permettait à l’Etat d’engranger des recettes fiscales de 50 milliards FCfa par an. Ce que l’Etat doit ainsi combler.



Abrogation du décret sur les Appels entrants : L’Etat doit combler un gap de 50 milliards FCfa
Cette révélation a été faite, ce mercredi, par le ministre de la Communication, des Télécommunications et des Tic, Abou Lô. C’était au cours d’un point de presse qu’il a tenu dans les locaux de son ministère, selon le journal « Le Populaire ».

Le ministre a renseigné que le « décret n° 2011-1271 du 24 août 2011 instituant un système de contrôle et de taxation des communications téléphoniques internationales entrant en République du Sénégal, a entraîné une baisse des recettes aussi bien pour les opérateurs que pour l’Etat et a constitué une charge supplémentaire pour la diaspora sénégalaise ».

« L’Etat s’engage à corriger, dans les plus brefs délais, ce déficit », selon le ministre avant d’ajouter que d’autres ressources financières seront trouvées. Ces dernières vont provenir, d’après l’orateur de la « réduction des dépenses budgétaires ou train de vie de l’Etat, du relèvement du volume du trafic et des résultats attendus des discussions engagées avec les opérateurs ».

Ce dernier point, informe le ministre, a débouché sur un accord de principe avec « des redevances attendues, mardi dernier y compris les estimations d’avril et mai, qui s’élèvent à 26 milliards FCfa et qui seront versées au trésor public », lit-on dans les colonnes du journal « Le Populaire ».


Vendredi 18 Mai 2012 - 11:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter