Accaparement de la mer : Le Pr Adams Tidjani milite pour un observatoire du littoral

Les mesures prises par le chef de l’Etat pour arrêter tous travaux sur la Corniche Ouest ainsi que la loi qui sera déposée à l’Assemblée nationale sont une bonne chose. Mais, ce qui serait plus pertinent, ce serait la création d’un Observatoire du littoral qui pourra prendre en charge l’évolution de la mer et les facteurs qui y sont liés. C’est l’avis du Professeur en physique environnementale à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Adams Tidjani. Ce dernier est convaincu que c’est la seule manière de garantir le droit d’accès aux plages aux populations, aussi bien dans le présent que dans le futur.



Accaparement de la mer : Le Pr Adams Tidjani milite pour un observatoire du littoral
 «Aujourd’hui, l’Etat est en train de réfléchir sur la mise en place d’une loi sur le littoral pour empêcher l’accaparement de la Corniche ouest. La première question qu’il faut se poser c’est est-ce que cette loi sera rétroactive ? Si Oui, cela veut dire qu’il faut détruire tout ce qui a été construit sur la corniche », a déclaré Pr Adams Tidjani interpelé par nos confrères de la Sud fm sur l’accaparement du littoral par des privés et la réponse concoctée par l’Etat du Sénégal.

Mais, le scientifique doute de la pertinence d’une loi, d’autant plus qu’elle sera, par nature, statique : «La loi, elle est statique, elle n’est pas dynamique. Quand vous faites une loi, vous ne tenez pas compte de l’évolution de l’environnement de la dynamique de la mer etc. C’est pourquoi je propose qu’il y ait un observatoire du littoral qui tiendra compte de la dynamique, de l’évolution des choses et pourra à chaque moment s’ajuster. C’est cela l’avantage par rapport à une loi», relève-t-il.

Et cet observatoire, de l’avis du Pr Tidjani sera très bénéfique pour les populations : «La démolition, il faut être honnête serait difficile, mais par contre, il faudrait en contrepartie que les hôtels qui se sont accaparés des lieux commun puissent restaurer ces plages. Moi qui vous parle j’ai appris à nager sur la plage de Mermoz aujourd’hui cette plage n’est plus accessible parce qu’il y a un hôtelier qui s’est accaparé de cette plage. Il faudrait qu’on nous restaure ces lieux de détente, qu’on les aménage afin de rendre accessible tous ces lieux à la population et qu’on réduise ces hôtels qui empêchent de voir la mer».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 15 Juillet 2016 - 13:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter