Accord au Proche-Orient: les Palestiniens ne croient pas à l'optimisme affiché de John Kerry

John Kerry poursuit sa tournée au Proche-Orient pour tenter de donner un second souffle aux négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens. Hier vendredi 3 janvier, le secrétaire d’Etat américain a rencontré le Premier ministre israélien à Jérusalem puis le président palestinien à Ramallah. Malgré les pessimismes des deux côtés, John Kerry semble toujours optimiste quant à la signature rapide d’une feuille de route. Un entêtement qui commence à agacer les Palestiniens.



Accord au Proche-Orient: les Palestiniens ne croient pas à l'optimisme affiché de John Kerry

En plus du pessimisme ambiant, John Kerry doit maintenant affronter la colère des Palestiniens. Ils étaient plusieurs dizaines à manifester hier à Ramallah contre la visite du secrétaire d’Etat à qui ils reprochent de vouloir obtenir un accord à tout prix sans véritablement prendre en compte les demandes palestiniennes.

Dans les coulisses de l’Autorité palestinienne, rien n’a filtré sur la rencontre entre Kerry et Abbas, mais il a sûrement été question de l’accord intermédiaire que John Kerry veut faire signer aux deux parties. Accord dans lequel il serait question des frontières du futur Etat de Palestine, de la sécurité d’Israël et du statut de Jérusalem.

Un « accord inutile » a déjà fait savoir un cadre de l’OLP qui parle de déclarations de principes sans intérêt. En attendant, John Kerry continue sa navette entre Jérusalem et Ramallah. Les Palestiniens, eux, demandent toujours des garanties sur l’arrêt de la colonisation israélienne et le retour des réfugiés palestiniens.


RFI

Samedi 4 Janvier 2014 - 10:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter