Accord de pêche entre le Sénégal et l'UE: Dominique Dellicour prend la défense d'Ali Haidar



Le chef de la délégation de l’Union Européenne (UE), Dominique Dellicour,  a expliqué que le Sénégal a bien négocié les accords de pêche qui le lient à l’UE. Devant les journalistes, elle a plaidé en faveur de l’Etat en magnifiant ses accords qui sont très avantageux pour le Sénégal contrairement aux accords signés  avec le Gabon et la Cote d’Ivoire. Plus loin, elle a soutenue que le Sénégal va bénéficier, au cours des prochaines cinq années d'un montant évalué à  neuf (9) milliards 500 millions de F CFA alors que les deux autres pays se retrouvent avec un peu plus de trois milliards. Cette somme, toujours selon elle, va permettre au Sénégal d’être appuyé dans sa politique sectorielle de la pêche avec la lutte contre la pêche illicite et non réglementaire, le pillage de la ressource, mais aussi la restriction de l’écosystème fragile.


Elle a surtout rassuré et éclairé la zone d’ombre sur les navires qui vont essentiellement  pêcher le thon et ne seront pas des concurrents avec la pêche artisanale Sénégalaise. L’accord permet aussi deux navires supplémentaires qui vont pécher le merlu noir à raison de 2000 tonnes par an. Pourtant des recommandations ont été faites lors d’un conseil des ministres en juin 2013 pour la protection de cette espèce en voie de disparition dans les côtes Sénégalaises selon le journal le quotidien.


Vendredi 16 Mai 2014 - 11:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter