Accord de principe du Soudan du Sud sur l'envoi de casques bleus supplémentaires

Alors que le conflit au Soudan du Sud s'éternise et qu'une nouvelle flambée de violence en juillet dernier a fait plusieurs centaines de morts, une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU s'est rendue à Juba pour convaincre le président Salva Kiir d'accepter le déploiement de 4000 casques bleus supplémentaires, autorisé le 12 août par l'ONU, en plus des 13000 soldats de la Minuss déjà sur place. Au terme d'un rendez-vous avec le chef de l'Etat, Juba a donné son consentement pour l'envoi de ces soldats, mais d'autres négociations seront nécessaires avant que ce déploiement soit effectif.



Cet accord annoncé par le ministre des Affaires gouvernementales est un pas important, alors que jusque-là les autorités s'étaient montrées hostiles à l'envoi de nouveaux soldats, estimant que leur mandat sapait la souveraineté nationale.
 
Mais ce consentement ne veut pas dire que les 4 000 soldats prévus par l'ONU pourront être rapidement envoyés à Juba. Car Martin Elia Lomoro s'est empressé de préciser que les modalités du déploiement nécessiteraient de nouvelles discussions.
 
Interrogé sur les points à discuter, le ministre est resté vague, mais a laissé entendre que les négociations porteraient sur le calendrier à mettre en place, le choix des pays contributeurs de troupes, mais aussi sur le nombre même de soldats à envoyer.
 
L'urgence pour les populations
 
Entre l'accord sur le papier et le déploiement opérationnel, le chemin pourrait donc être encore long, trop long pour les populations, et notamment pour les Sud-Soudanais réfugiés dans des camps de Juba ou de Wau, plus au nord, qui sont venus rappeler aux ambassadeurs onusiens leur besoin de sécurité et la précarité extrême dans laquelle ils vivent.
 
Les autorités se sont d'ailleurs également engagées à améliorer d'ici fin septembre l'accès des humanitaires et la liberté de mouvement de la Minuss, notamment en luttant contre les checkpoints illégaux.


Source: Rfi.fr


Lundi 5 Septembre 2016 - 08:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter