Accord en RDC: vers une signature de l'arrangement particulier le 27 mars ?

En République démocratique du Congo, après l'accord signé le 31 janvier dernier, l’arrangement particulier pourrait être signé dès le lundi 27 mars. C’est ce qu’a annoncé ce lundi 20 mars la Conférence épiscopale du Congo (Cenco), qui joue le rôle de médiateur dans les négociations.



Alors que les principales questions ne sont toujours pas réglées, ni le mode de désignation du Premier ministre, ni la question de l’attribution de la présidence de Conseil national de suivi de l’accord après la mort d’Etienne Tshisekedi, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund, a d’ailleurs claqué la porte, accusant la majorité de faire preuve de mauvaise foi et de multiplier les blocages pour permettre à Joseph Kabila de rester au pouvoir.

Mais à la sortie de la plénière de ce lundi 20 mars, les visages semblaient plutôt détendus. Alors pourquoi cette sortie du secrétaire général de l’UDPS ? « Là, ça n’engage que lui parce que vous voyez vous-même que nous sortons de la salle avec tout le monde, répond Monseigneur Fridolin Ambongo, le vice-président de la Cenco. Toutes les parties prenantes sont là et nous avons planifié la suite des travaux ».

Ce mardi « il y a le travail en petits groupes, mercredi il y a la plénière, poursuit-il. Et le plus beau c’est que nous avons même, si vous êtes curieux pour le savoir, fixé la date de l’adoption solennelle finale et signature de l’arrangement particulier. C’est prévu pour lundi et vous êtes invités à être là, lundi à 11 heures. Ce sera en direct et avec solennité».

Rfi.fr

Mardi 21 Mars 2017 - 11:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter