Accusations d’enrichissement illicite contre Marième Faye Sall : le Forum civil arme la Cour des Comptes, l’IGE contre « Servir le Sénégal »

Du nouveau et pas des moindres dans l’affaire dite Marième Faye Sall contre Karim Wade. L’association pour la promotion de la démocratie, la bonne gouvernance, la transparence,…entre dans la danse. Ce, pour inviter la Cour des comptes, l’Inspection Générale d’Etat a fouillé la fondation « Servir le Sénégal » de la Première dame. Selon Birahim Seck, « les coïncidences sont troublantes ».



Pour le Forum Civil, « comme tous les Sénégalais le constatent, les fondations créées par les premières dames au Sénégal comme partout en Afrique, posent toujours problème. D’autant plus qu’elles engrangent beaucoup de ressources, de deniers qui viennent de toutes parts, des structures publiques, parapubliques, privées ». Ainsi, « cela nécessite un regard profond », indique Birahim Seck qui n’entent toutefois pas poser « la question comme l’ont fait les jeunes marabouts qui ont porté plainte devant la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite).

 
Selon lui, «il faut savoir raison garder et rester sur les principes. La fondation « Servir le Sénégal » a été créée par décret 2012 989 du 18 septembre 2012 qui lui accorde cette reconnaissance d’utilité publique ». Tout cela indique-t-il, « pour dire qu’il y a des organes, des structures qui le contrôlent ». A cet effet, « c’est le moment aujourd’hui d’interpeller le ministre de l’Economie et des Finances sur le rôle qu’a joué l’administrateur général de la fondation…Est-ce que leurs états financiers et les annexes ont été acheminés au ministère, est-ce que l’inventaire a été effectué, est-ce qu’il y a eu un rapport sur la situation de la fondation… ». 


A ce niveau, martèle Birahim Seck, « le ministère de l’Economie et des Finances a une responsabilité de recevoir toutes les pièces comptables qui sont produits par un comptable issu de l’ordre des comptables ». De ce point de vue, « il y a besoin pour le ministre d’apporter une clarification ». Le forum civil compte aussi sur le ministère de la Femme et de la Famille pour « effectuer un contrôle au niveau de ces fondations ».
Mais tout compte fait, enfonce Birahim Seck sur les ondes de la Rfm, «il y a des coïncidences troublantes car tout le monde a vu sur la RTS, la fondation « Servir le Sénégal » recevoir de la BMCE du Maroc 600 millions de F CFA pour la construction des « daaras » selon la fondation ». Ainsi, préconise-t-il, «on ne peut pas le nier et que cela coïncide avec l’attribution du contrat pour la construction d’immeubles autour de l’ancienne gare « Pompiers ». C’est un peu bizarre », sert Birahim Seck qui tranche :  «Aujourd’hui, il y a un besoin pour la Cour des comptes, l’Inspection Générale d’Etat de fouiller la fondation « Servir le Sénégal ». 


Jeudi 2 Octobre 2014 - 15:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter