Accusations de fraude fiscale contre SATREC: le masque tombe pour Alioune Diallo

Un coin de voile se lève encore à la suite des accusations de fraude fiscale présumée portées contre Satrec. Alioune Diallo qui s’est exilé depuis des années en Europe, traîne un passé pour le moins tumultueux.



Selon une source proche de l’affaire, « il est passé à l’action après avoir tenté vraiment de faire chanter le patron  de la société Satrec depuis des années ».  Ce, suite à son limogeage pour détournement de 16 millions de F CFA.
 
«Je vais saisir le fisc pour révéler toutes vos manœuvres frauduleuses », menaçait Alioune Diallo. Des menaces qui n’ont trouvé aucune réponse sonnante et trébuchante du côté de la Satrec.
 
En fait, Alioune Diallo était un employé de la Satrec et caissier de l’antenne de Saint-Louis. En cette qualité, il  avait en charge la gestion des recettes encaissées sur la vente des produits. Des recettes qu’il devait déposer directement dans les comptes de l’entreprise dans les différentes  banques, soit directement à la Direction général.

Mais, courant mai 2005, cette même direction de la Satrec constate, grâce au détecteur de faux billets, que le concerné avait versé dans ses caisses au titre des recettes de ventes de Saint-Louis un montant de  20 000 euros en coupure de 50, entièrement constitués de faux billets de banque.
 
Aussitôt, une plainte avant été déposée par la Satrec auprès du procureur de la République. La Division des investigations criminelles (Dic) est saisie pour enquêter dans cette affaire pour identifier le faussaire et ses éventuels complices. Pris au collet par les pièces à conviction, le sieur Diallo avoue son crime. 


Jeudi 13 Octobre 2016 - 09:47




1.Posté par Le temoin le 14/10/2016 15:01
Que des mensonges. ..
Pourquoi il a continué à travailler avec une augmentation de salaire avant de démissionner 6mois plus tard avec une enveloppe de 3 millions . Et tous les employés de la satrec sont témoins. Fait'es une enquête.
Pour les euros c'est Haidouz même qui chaque fois qu'il partait en voyage demandait des euros aux antennes satrec et le petit à été piégé de sa recette de la journée par ce qu'il n'a jamais eu de détecteur de faux billets alors que son chiffre d'affaires est 421 millions par mois.
Pourquoi la satrec à retiré la plainte ?
Mr Haidouss s'est déplacé personnellement pour le faire.
D'autres révélations vont venir avec les ventes de lait avarié à foutait.
Le lait conaprole importé de Venezuela cache un trafic de drogue d'où la création dune antenne à Bissau.
Le lait destiné à exportation pour Mauritanie et vendu à St Louis sous le nez de la douane.
Apporter une réponse aux questions posées au lieu de dénigrer.

2.Posté par Kevine le 14/10/2016 19:48
Pffffffff....
Arrêtez ! !!!!!!
Ça sent trop la corruption. Article sur commande.
Respecter vos lecteurs

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter