Accusé d’avoir blanchi une photo de Miss France 2017, le photographe de Paris Match répond

Pour certains internautes, la peau d’Alicia Aylies, sur un cliché de l’hebdomadaire, a été blanchie. Benjamin Decoin, le photographe, dément.



Accusé d’avoir blanchi une photo de Miss France 2017, le photographe de Paris Match répond
Début de règne mouvementé pour Alicia Aylies. Alors que la jeune femme a été sacrée Miss France 2017 il y a moins d’une semaine, les polémiques ne cessent de naître autour de son physique. Après avoir été la cible de commentaires racistes en début de semaine sur les réseaux sociaux, Miss Guyane est au coeur d’un nouveau débat à cause d’une photo publiée dans Paris Match.

Comme toutes les nouvelles Miss, Alicia Aylies a posé pour l’hebdomadaire français Paris Match. Jeudi, Sylvie Tellier, directrice du comité Miss France, a partagé l’une des photos de la séance où Miss France 2017 apparaît, vêtue d’une longue robe rouge, sur une plage enneigée.

Mais pour certains internautes, la peau de la jeune femme de 18 ans apparaît, sur ces clichés, plus blanche qu’à l’accoutumée. «D’après les photos de Paris Match, on a changé de #MissFrance. Vous auriez dû la faire plus blanche encore les gars...», ironise Laetitia Reboulleau, une journaliste.

Benjamin Decoin, le photographe de Paris Match, a été contraint de se justifier. «La photo n’a jamais été blanchie. Elle est éclairée avec des flashs. Donc forcément, Alicia Aylies est plus éclairée que si vous la voyiez dans un couloir sombre. Prenez-vous en photo avec un iPhone avec et sans flash et vous allez bien voir la différence», explique-t-il à nos confrères du Huffington Post. Même discours du côté du comité Miss France, interrogé par L’Express. «La photo est seulement très lumineuse. Il y a du soleil, de la neige... Il n’y a aucune retouche», assure-t-on.

Quelques jours plus tôt, la chevelure lissée d’Alicia Aylies avait déjà fait l’objet de critiques sur Twitter. 

Alicia Aylies n’a pas réagi à l’ensemble de ces remarques. Lundi, au micro de Thomas Joubert sur Europe 1, elle affirmait ne pas y prêter attention, faute de temps. «Vu mon planning chargé, je n’ai pas eu le temps de me connecter aux réseaux. De toute façon, ça me passe au-dessus. Je ne fais pas vraiment attention à ça». À ce moment-là, quelques internautes dénonçaient l’élection de la jeune femme métisse.

 


tvmag.lefigaro.fr

Samedi 24 Décembre 2016 - 10:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter