Accusé de dénigrer Macky Sall auprès du khalife général des mourides, Madické Niang accuse des « politiciens véreux incompétents et impopulaires dans les familles religieuses à Touba »

C’est à travers une longue lettre que l’ancien ministre des affaires étrangères du Sénégal répond et démonte des accusations portées contre sa personne. Me Madické Niang accuse des politiciens tapis dans l’ombre dans la cité religieuse et explique toutes ses excellentes relations qu’il entretient avec la communauté chrétienne car « il est accusé dénigrer le Président Macky SALL en l’accusant de vouloir faire venir sa Sainteté le Pape alors que ce dernier cautionnerait l’homosexualité. » Nous vous proposons l’intégralité de sa lettre :



Accusé de dénigrer Macky Sall auprès du khalife général des mourides, Madické Niang accuse des « politiciens véreux incompétents et impopulaires dans les familles religieuses à Touba »
« C’est avec surprise que j’ai lu dans les sites internet SenNews et Dakaractu que je serais dans le viseur des faucons du  palais par ce que je me serais entretenu avec le Khalife Général des Mourides pour dénigrer le Président Macky SALL en l’accusant de vouloir faire venir sa Sainteté le Pape alors que ce dernier cautionnerait l’homosexualité.

Prenant à témoin le Khalife général des Mourides, Serigne Sidy Makhtar MBACKE, que Dieu lui accorde longévité et santé, j’apporte un cinglant démenti à ce tissu de mensonges qui ne repose que sur des manipulations qui depuis 2012 sont entreprises, contre ma personne, par des politiciens véreux incompétents et impopulaires dans les familles religieuses notamment à Touba

La considération et le profond respect que j’ai pour la communauté catholique m’obligent aujourd’hui à réagir, alors que j’ai toujours observé un silence méprisant face à des déclarations mensongères de gens proches du régime qui, faute de pouvoir servir leur mentor dans les familles religieuses, optent pour le dénigrement d’honnêtes gens qui, comme moi, sont respectés et adulés dans  ce milieu.

En fait ce qui gène énormément cette engeance, c’est la proximité dont je jouis auprès du Khalife Général des Mourides par la grâce de Serigne Touba uniquement. N’en déplaise à mes détracteurs je suis sûr de bénéficier de cette faveur de Serigne Touba tout au long de ma vie pour lui avoir fait allégeance totalement, entièrement et définitivement.

Toutefois, je tiens à souligner que je n’utiliserais jamais mes relations avec le Khalife général, qui sont liées à  ma qualité de « talibé », à des fins bassement politiciennes. Ce serait, pour moi, renier ma foi inébranlable en Cheikh Ahmadou Bamba ; ce que je ne ferais pour rien au monde même au péril de ma vie.

Enfin je tiens à souligner que face à ces politiciens malhonnêtes, j’ai toujours observé le silence sur le « ndiguel » du Khalife général et de mon marabout : le Khalife de Serigne Massamba MBACKE ; ils ont pensé comme me l’a enseigné Serigne Saaliou MBACKE que le silence est la meilleure réponse face au mensonge et à la calomnie.

Aujourd’hui, je brise ce silence avec leur assentiment, parce qu’il ne s’agit plus de simples allégations mensongères, mais d’une volonté sournoise, non seulement, de me mettre en mal avec la communauté catholique du Sénégal, avec laquelle j’entretiens les meilleurs rapports, mais aussi d’une tentative de brouiller les relations harmonieuses entre les communautés religieuses du pays.
                                                                                                
Je voudrais rappeler que lors de mon passage au Ministère des affaires étrangères j’ai tenu à faire une visite de courtoisie au Saint Siège où j’ai été le premier Ministre des Affaires étrangères du Sénégal à être intervenu sur les ondes de Radio Vatican pour magnifier la communauté catholique sénégalaise et l’harmonie dans laquelle elle vit avec les autres communautés religieuses au Sénégal.

Je souligne aussi que durant mon passage au Ministère des Affaires étrangères, Le Secrétaire chargé des relations avec les Etats du Vatican, Mgr Dominique MAMBERTI, a effectué le 14 janvier 2012, une visite officielle au Sénégal pour les 50 ans des relations diplomatiques entre nos deux pays.

Sans compter le fait que par nature je ne suis pas et je n’ai jamais été de ceux qui, pour leurs intérêts personnels, sont prêts à faire peser toutes formes de menaces sur la cohésion nationale de notre pays, cohésion qui nous vaut l’admiration en Afrique et dans le monde. Au contraire je suis connu de tous les sénégalais comme un homme de consensus, un rassembleur, un éternel médiateur œuvrant inlassablement pour la paix civile au Sénégal sans avoir à renier une seule fois mes principes, mon ancrage et mes convictions politiques.

Je voudrais terminer, une fois ces précisions faites et entendues, pour dire à ces suppôts de Satan, qui sont désignés comme les faucons du Palais et qui cherchent à m’atteindre, en tant que musulman et de surcroit talibé de Serigne Touba, je ne crains personne et je les attends de pied ferme.
 
Maître Madické NIANG »

Matar Séne

Mardi 25 Novembre 2014 - 09:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter