Accusé de devoir des arriérés de loyer, Amadou Moustapha SY règle ses comptes avec Madame Habré

Amadou Moustapha SY annonce une plainte contre l’épouse de Habré. Le beau-fils de Moustapha Niasse dément son accusatrice qui le reproche de lui devoir des arriérés de loyer en plus d’avoir mis sa maison dans un état de délabrement avancé.



«Madame Hissène Habré a délibérément décidé de rendre publique, par la voie de la presse locale et sur internet, un dossier classique de contentieux de location d’une villa à usage d’habitation. La démarche de madame Habré ne mériterait pas de réaction, si elle ne s’était pas évertuée à tenter de ternir mon image, celle de ma famille, mais surtout celle de ma belle famille, l’une ou l’autre étant totalement étrangère à ce dossier», telles sont les affirmations de Amadou Moustapha Sy, le beau fils de Moustapha Niasse.

A l’en croire, «il y a eu un contrat de bail entre Madame Habré et moi, concernant une villa sise à Fann-Résidence et que j’ai occupé pendant deux (2) ans et demi, pour un loyer mensuel de 2 500 000 F CFA, payable trimestriellement à l’avance pour un montant de 7 500 000 F CFA. Il importe de préciser, qu’outre la signature du bail, Madame Habré, elle-même, m’avait laissé entrevoir son intention de me céder la villa, en me la vendant».
 
Le beau fils de Niasse,  dit avoir effectué des travaux très importants pour rendre la villa habitable. Il dit être surpris lorsqu’il a été porté à sa connaissance que Madame Habré avait décidé, unilatéralement, d’augmenter le loyer à 3 000 000 F CFA et ce, sans aucune concertation préalable. Une décision qu’il n’a pas acceptée et qui a créé un contentieux entre lui et Madame Habré.


«Madame Habré a donc délibérément décidé de porter atteinte à l’honneur et à la considération de ma fille. Elle sait que le contentieux portant sur ce dossier est entre les mains de la justice. Celle-ci, au bout du processus en cours, dira le droit. Et naturellement, toutes les parties concernées s’y conformeront», assène Amadou Moustapha SY. 
 



Lundi 18 Juillet 2016 - 09:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter