Accusée par le journal Le Quotidien de « délit de déclaration », la Sonatel brandit une plainte



Accusée par le journal Le Quotidien de « délit de déclaration », la Sonatel brandit une plainte
La Société Nationale des télécommunications (Sonatel) n’a pas attendu longtemps pour réagir face aux graves accusations contre elle portant sur la falsification de ses réels revenus et sur des accusations de fausses déclarations comptables « Nous avons lu ce lundi 1er février 2016, dans l’édition du journal Le Quotidien n° 3894, plusieurs articles concernant le groupe Sonatel. L’un de ces articles, intitulé « Orange pris en flagrant délit de sous-déclaration » accuse notre entreprise d’être l’auteur de « fausses déclarations comptables »  lit-on dans la précision faite par la direction de la communication de Sonatel qui tient à informer l’opinion publique nationale, internationale et les acteurs des marchés financiers que cette information est dénuée de tout fondement, selon la plateforme web information social link net.

Toujours dans la note, Abdou Karim Mbengue "précise que conformément aux dispositions légales applicables, Sonatel, cotée à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) d’Abidjan, respecte l’obligation légale de porter à l’attention de ses actionnaires et des autorités fiscales des informations financières vraies délivrées en toute transparence dans un rapport annuel largement diffusé", précise-t-il. Mieux le directeur de la  communication de la Sonatel d'ajouter que "des cabinets comptables indépendants de renommée internationale assurent plusieurs fois par année un contrôle de ces résultats qui sont ensuite entérinés par l’Assemblée Générale de ses Actionnaires chaque année".

Et d’ajouter que l’administration fiscale effectue aussi régulièrement un contrôle sur ces résultats financiers.
Ainsi, face à ces accusations qu’il juge particulièrement « graves et diffamatoires » et pour préserver notamment les droits de l’ensemble de ses actionnaires disséminés à travers le monde, Abdou Karim Mbengue brandit des menaces en annonçant que Sonatel se réserve le droit de porter l’affaire devant la justice.
 


Khadim FALL

Mardi 2 Février 2016 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter