Acte 3 de la Décentralisation : Cette catastrophe nationale selon Souleymane Ndéné Ndiaye



Après les violences universitaires, le dernier premier ministre de Wade avant la chute du 25 mars 2012 cogne sur l'acte 3 de la décentralisation. Tête de liste pour le conseil départemental de Kaolack, le maire sortant de Guinguinéo, s’est montré très critique face au régime de Macky Sall surtout sur ladite réforme: ‘’L’Acte 3 de la décentralisation est une catastrophe nationale, une réforme précipitée, hasardeuse et pas bien pensée’’ lance t-il. Il continue et ajoute qu' ‘’une aussi importante réforme qui touche la structure de l’Etat et les citoyens doit être partagée. Ce qui n’a pas été le cas avec l’Acte 3 de la décentralisation où les principaux acteurs n’ont pas été impliqués’’, a indiqué Souleymane Ndéné Ndiaye.

 
Selon lui, les avis des citoyens sur cette réforme précipitée n’ont été pris du fait de la proximité avec les élections locales. Pis, des incohérences majeures y ont été détectés  car les insuffisantes dotations de l’Etat qui ne permettaient pas aux collectivités locales de remplir pleinement leurs missions sur les neuf (9) compétences transférées seront davantage insignifiantes pour prendre en charge les besoins de 45 conseils départementaux et de la multitude de nouvelles communes. Des situations nuisibles ne manqueront pas dans les les hôpitaux, les lycées et collèges naguère gérés avec peine par les conseils régionaux. Pour Souleymane Ndéné Ndiaye, le personnel de ces institutions vont se retrouver dans les rues.
 


Mardi 27 Mai 2014 - 10:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter