Actes de terrorisme, atteinte à la sûreté de l'Etat: Sheikh Alassane Sène devant la Chambre criminelle

Le Doyen des juges, Samba Sall a mis en accusation Sheikh Alassane Sène pour actes de terrorismes, atteinte à la sûreté de l'Etat, association de malfaiteurs et actes visant à troubler l'ordre public avant de la renvoyer devant la Chambre criminelle.



Actes de terrorisme, atteinte à la sûreté de l'Etat: Sheikh Alassane Sène devant la Chambre criminelle
Selon des informations de "Libération", Seikh Alassane Sène a été renvoyé devant la Chambre criminelle de Dakar (qui a remplacé la Cour d'assises) pour actes de terrorisme par intimidation, atteinte à la sûreté de l'Etat, association de malfaiteurs et actes visant à troubler l'ordre public. Une ordonnance de mise en accusation a été rendue par le Doyen des juges, Samba Sall depuis le 31 décembre passé et notification a été faite à l'accusé placé depuis sous mandat de dépôt à la prison du Cap Manuel.

La même source renseigne que le juge d'instructeur a rendu une ordonnance similaire en direction de Hamady BA dit Johnny, complice présumé de Sheikh Alassane Sène. C'est dire que Sheikh Alassane Sène est désormais visé pour crime d'autant plus qu'il sera jugé devant l'instance habilitée à se pencher sur des affaires de meurtre, de grand banditisme et de trafic international de drogue. L'accusé a décidé d'entamer une grève de la faim dans les prochains jours pour protester contre cette tournure de son dossier. 

Ce dernier avait été inculpé et placé sous mandat de dépôt après des messages envoyés au ministre de l'Intérieur et de la Sécurité public, Abdoulaye Daouda Diallo et au patron de la police. Ces sms annonçaient des représailles contre Dakar à la suite de la participation du président de la République, Macky Sall au rassemblement de Paris (France) en hommage aux victimes de Charlie Hebdo. 



 


Lundi 11 Janvier 2016 - 09:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter