Actions Humanitaires : Notre compatriote Zaccharia Ndiaye remercié par la fondation Bill Clinton

Il existe des faits qui méritent une vulgarisation totale. Des femmes et hommes qui honorent leur pays. Les actes posés par notre compatriote Zaccharia Ndiaye, entrent dans ce cadre. Ce natif de Saint-Louis, Spécialiste de Niveau 2 des Technologies de l'Information pour le Bureau des Services d'Informations et Technologies du gouvernement de l'Etat de New York, est engagé dans l’humanitaire en faveur du Sénégal mais aussi d’autres pays. Il obtient pour cet engagement la reconnaissance de la Fondation Bill Clinton, à travers une lettre de remerciement de l’ancien chef d’Etat américain.



Zaccharia Ndiaye
Zaccharia Ndiaye
Bill Clinton se dit profondément reconnaissant pour les actions menées par notre compatriote en appui à l’action de la Fondation Clinton. Dans sa lettre on peut lire, « dans des pays à travers le monde, vous nous aidez à donner de l'espoir et à offrir des opportunités significatives à des communautés dans le besoin. »

« Vous créez un environnement plus sain dans plus de 22 000 écoles aux États-Unis, vous apportez à plus de 30 000 petits exploitants agricoles du Malawi des outils permettant d’améliorer leurs moyens de subsistance, vous appuyez le développement économique en Haïti , et vous contribuez à l'autonomisation des femmes entrepreneurs des zones rurales du Pérou pour le développement de leurs entreprises. Les projets que vous financez améliorent non seulement la vie de particuliers, mais aussi des communautés entières et, par extension, le monde entier. »
 
La Fondation compte sur cette collaboration tout au long de 2014, pour améliorer  les possibilités pour les femmes et les jeunes filles à travers le monde,  « nous améliorons l’accès aux traitements vitaux de maladies évitables, nous améliorons la vie de jeunes enfants, et bien plus encore. »

Déjà au Sénégal, celui qui est devenu un ami de Bill Clinton,  avec l’aide de son père et de ses frères, s’active dans la construction et le parrainage de « Daaras » à Dakar.  Des « Daaras » qui bénéficient  de l'achat de fournitures et de  subventionnement de salaire pour leurs  enseignants.
 

Matar Séne

Lundi 5 Mai 2014 - 00:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter