Activité d’achat de l’ONU: Le Sénégal ambitionne d'être parmi les premiers fournisseurs.



Activité d’achat de l’ONU: Le Sénégal ambitionne d'être parmi les premiers fournisseurs.
Le Sénégal, en organisant un séminaire, ce mercredi 5 mai, sur les activités d’achat de l’ONU à l’intention des entrepreneurs publics et privés, a un objectif de taille. En effet, il veut devenir l’un des premiers fournisseurs des Nations -Unis, en Afrique.

Représentant le Ministre de l’Economie et des Finances (MEF), Mme Néné Mboup Dieng (Directrice de cabinet du Ministre) a, à cet effet, indiqué qu’«on peut avancer que les conditions de réussite sont déjà réunies, car notre pays s’est doté d’un cadre règlementaire et institutionnel sur les marchés publics conforme aux standards les plus élevés en matière de transparence et de rigueur dans le domaine de la passation des marchés» a-t-elle soutenu. Et d’ajouter: « je ne doute point de la capacité de nos opérateurs à remplir toutes les conditions nécessaires, afin d’être éligibles aux marché de l’ONU».

Elle a, ainsi, invité les entreprises sénégalaises à persévérer dans leur démarche de fournir des produits et des prestations de qualité qui, selon elle, est le seul gage de présence durable sur les marchés extérieurs hyper compétitifs.

La Dircab du MEF est d’avis que «les opportunités offertes par ces achats sont importantes et peuvent constituer un palliatif au rétrécissement des marchés, dû à la présence de multiples fournisseurs, vous permettant ainsi de diversifier votre clientèle et d’élargir par la même occasion vos débouchés».
Elle estime que «beaucoup de ces entreprises présentes dans le séminaire ont déjà une expérience des marchés internationaux et fournissent, conséquemment, des prestations de qualité à leurs différents clients».

Revenant sur les critères de choix des participants à cette session, elle a expliqué que «le choix s’est fait sur des bases claires et objectives, étant entendu que les personnes présentes dans la salle ne constituent qu’un échantillon, assez représentatif du reste, d’une large population d’entreprises compétitives et aptes à répondre aux normes les plus strictes en matière de passation de marchés».
Au terme du séminaire, toutes les entreprises participantes devraient avoir une connaissance suffisante des règles et procédures pour pouvoir être éligibles aux marchés de l’ONU.

Papa Mamadou Diéry Diallo

Mercredi 5 Mai 2010 - 16:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter