Adama Dieng, conseiller du SG des Nations: "Ce que le Sénégal risque s'il ne libère pas Karim..."

Le sénégalais Adama Dieng, sous-secrétaire général des Nations-Unies et conseiller spécial du Secrétaire général des Nations-Unies, chargé de la prévention des génocides, revient dans cet entretien avec la radio RFM, sur l’avis rendu par le groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire, pour la libération de Karim WADE.



Adama Dieng, conseiller du SG des Nations: "Ce que le Sénégal risque s'il ne libère pas Karim..."
Mr DIENG demande au Sénégal de respecter cet avis, mais aussi de l’appliquer. Pour lui, « en cas de résistance, les Nations-Unies ont d'autres mécanismes pour contraindre notre pays à respecter cette décision», avertit Adama Dieng. Selon ce haut fonctionnaire international, même si le Groupe de travail n'est pas un tribunal, c'est une instance onusienne qui a son importance. «Le Sénégal étant membre des Nations-Unies est tenu de respecter les décisions relatives à la coopération avec le Groupe de travail», dit-il.



Sinon « il sera sanctionné. Une coopération consacrée par une résolution du conseil des Droits de l'homme des Nations-Unies qui invite tous les Etats membres à coopérer, à tenir compte de ses avis, mais également à prendre les mesures appropriées pour remédier à la situation de personnes privées de liberté et à informer le Groupe de travail des mesures qui auront été prises ». Cette sortie coupe court ainsi à toute la polémique entretenue par le pouvoir sur cet avis.
 


Lundi 8 Juin 2015 - 12:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter