Addis-Abeba: réunion préparatoire sur la mission de stabilisation de l'UA en Centrafrique

Une réunion se tient ce lundi 7 octobre à Addis-Abeba sur la Mission de stabilisation de l'Union africaine en Centrafrique (Misca) qui intègrera les contingents de la Fomac, les forces militaires d'Afrique centrale, déjà en place. Les experts de la Communauté des Etats d'Afrique centrale vont mettre au point la planification des operations de la Misca. D'ici la fin du mois une première résolution du Conseil de sécurité de l'ONU devrait apporter son soutien à la mission de l'Union africaine.



Près de 2000 soldats d'Afrique centrale sont déjà déployés en RCA.
Près de 2000 soldats d'Afrique centrale sont déjà déployés en RCA.
Durant cette réunion d'Addis-Abeba sur la Mission de stabilisation de l'Union africaine en Centrafrique (Misca), les experts doivent finaliser le concept stratégique de l'opération. Pour cela, plusieurs mesures doivent être prises : d'abord valider avec le gouvernement de transition centrafricain le statut de la Misca. Sur le plan technique, il faut évaluer les besoins précis pour atteindre les 3 500 hommes nécessaires à la mission. Ainsi, il est impératif - par exemple - de trouver les pays capables de fournir des unités de transmission, d'infanterie mais aussi de génie.
 
La question des frais engagés

 
A l'heure actuelle, il faut noter que près de 2 000 soldats d'Afrique centrale sont déjà déployés en RCA. Autre question épineuse à régler : celle du remboursement des frais engagés par les pays contributeurs de troupes. La Communauté des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) a mobilisé près de 20 milliards de francs CFA. La CEEAC, qui s'est beaucoup impliquée, n'a pas l'intention de perdre la main en passant sous la bannière de l'Union africaine.
 
Mobiliser les partenaires internationaux

 
C'est donc la CEEAC qui choisira celui qui commandera les forces militaires de la Misca ainsi que celui qui prendra la tête des forces de police. Pour le financement de la mission de l'UA, plusieurs mécanismes se mettent en place. L'Union européenne a déjà dégagé un budget. La réunion autour de la crise centrafricaine tenue à New york le 25 septembre 2013 a permis de mobiliser les partenaires internationaux. Certains se sont déjà engagés à mettre la main à la poche pour financer cette Misca.

Source : Rfi.fr
 

Dépéche

Lundi 7 Octobre 2013 - 11:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter