Affaire Adama Traoré: Selon les experts, le jeune homme n'était pas malade

L’enquête se poursuit pour essayer de comprendre comment le jeune homme de 24 ans est mort lors de son interpellation par les gendarmes…



Affaire Adama Traoré: Selon les experts, le jeune homme n'était pas malade
 Adama Traoré ne souffrait d’aucune pathologie connue d’après un rapport d’expertise cité par Le Parisien.
La question de la mort du jeune homme est devenue l’une des clés du procès. Décédé au cours d’une interpellation musclée par les gendarmes de Persan (95), le jeune homme ne souffrait d’aucune pathologie connue.
C’est la conclusion de l’expertise rédigée à partir des antécédents médicaux du défunt et rendue à la mi-janvier. Dans un premier temps, le procureur Yves Jannier avait indiqué qu’Adama Traoré, interpellé dans un appartement de Beaumont-sur-Oise après une course-poursuite avec les gendarmes, souffrait d’une « infection très grave ».

 La mort est due à une asphyxie

Une information démentie par deux rapports d’autopsie. Si le premier légiste avait évoqué « des lésions d’allure infectieuse », les médecins du second collège d’experts avaient noté « l’absence de point d’appel infectieux sévère ». Surtout, les deux rapports s’accordaient sur un point essentiel : sa mort serait due à un « syndrome asphyxique » dont l’origine est à déterminer.
A cause de ces affirmations erronées, le procureur a été démis de cette affaire après les protestations de la famille. Elle a obtenu gain de cause et le procès est désormais mené à Paris.
La mort du jeune homme avait embrasé sa ville de Beaumont-sur-Oise. Des milliers de personnes s’étaient rassemblées en soutien à sa famille. Ses proches dénoncent une « bavure policière ».

 


Vendredi 3 Février 2017 - 14:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter